Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Profil

  • Prune Branchesetbosquets
  • Babyboomer
  • Babyboomer

Rechercher

Archives

22 janvier 2009 4 22 /01 /janvier /2009 09:32

   Je ne suis visiteuse de Pondy que de fraiche date , puisque  j'y suis venue pour la premiere fois il  y a trois ans . Pourtant je vois des choses qui changent : d'abord , ca grouille de francais en ce moment , naturellement comme tous les nouveaux riches je suis snob , et du haut de mon tas de fumier de vieille habituee je peux les regarder de haut ... mais tout de meme , c'est deplaisant ; je pouvais avoir  l'impression magique d'etre au bout du monde ,mais ca ne tient plus quand je les entend s'interpeller d'un bout a l'autre de Saratha , le grand magasin de pret a porter de  Nehru Street ( une splendeur  , qui tient a la fois des Galeries Lafayette et de la Grotte d'Aladdin ; des piliers sculptes encadrent un noble escalier qui donne acces a une salle d'apparat , dont les murs sont garnis d' empilements vertigineux de saris plies , dans une gamme de couleurs et de textures infinies ; des violets profonds brodes d'or , des rouges sang et des bleus outremers ,des turquoise et des roses couleur de roses anciennes ultrapales , des gris d'orage et des jaunes safran , et puis toutes les couleurs intermediaires ;et quand le vendeur vous en deplie un , vous pouvez admirer le dernier pan , celui que les femmes rejettent sur leur epaule gauche , tisse d'une couleur differente et souvent rehausses de fils d'or ,  mais que des broderies ou des degrades harmonisent , de facon extraordinairement raffinee , avec la couleur du sari tout entier ...  et puis , il y a toute sortes de textures ,  en coton ultrafin bien empese ,mousseline  ou organdi , en soie , ou en synthetique , en melange coton- soie ou coton -synthetique .. je n'en ai achete que deux ou trois les annees precedentes, pour servir de rideaux - mais ils attendent toujours que je leur fasse signe  , gentiment plies dans un fond de commode ...
   De quoi je parlais , ah , du changement . L'autre jour j'ai ete a Fabindia , le merveilleux magasin de la rue Dupleix , jolies chemises et tuniques de super bonne qualite ... d'abord , ils m'ont dit de ne pas enlever mes chaussures . En Inde , quand on rentre dans un magasin , on enleve ses chaussures en signe de respect .Bon , je garde mes tongs au pieds ... oh la la ! comment c'etait , tous les vetements jetes a la va comme j'te pousse dans tous les sens , des francaises qui piaillaient dans tous les coins , sans le moindre respect pour les vetements pourtant tres beaux , elles les essaient elles les flanquent en desordre sur un comptoir , pour un peu on se serait cru chez Tati aux beaux jours de la rue Barbes ... et il y a de plus en plus de magasins ou il ne faut plus enlever ses chaussures . C'est dommage , parce quand on est pieds nus on doit , premierement , faire gaffe de ne pas se cogner les orteils , et donc , deuxiemement ,  ca introduit de facto une attitude nettement plus meditative ... croyez -moi , ils ne savent pas ce qu'ils perdent .
   Quoi d'autre , j'ai vu plusieurs indiennes avec des corsages sans manches ; il me semblait que les corsages ou tuniques a petites manches etaient les seuls possibles traditionnellement ... si gracieux .
   Et les portables , partout les portables ... a l'ashram de Tiruvannamalai l'autre jour , pourtant ultra traditionnel , il y avait une grande fete ; un des pretres brahmanes s'est arrete de psalmodier pour prendre une photo de la ceremonie avec son portable !!!!
   Et puis , de plus en plus de voitures partout ...  et puis , les rickshaw montent leurs prix ...et puis, il y a un repondeur multi langue qui repond quand on veut contacter Auroville ( en panne , naturellement ). Ouf !
    Heureusement qu'on peut se refugier a l'ashram    , pour retrouver  le     rassurant sentiment de         penetrer dans un refuge inviolable et immuable ,qui demeurera inchange dans cent ans ,  a  la    virgule pres    ... ou encore chez Nilgiri ,      ils ont toujours des sachets de 200 grammes de the de l'Assam , enveloppe dans cinq sacs superposes ( un plastique , un en tissu genre velours , un autre en plastique plus epais , un en papier double alu , et enfin le the ... ) ca fait plaisir ...
      

commentaires