Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Profil

  • Prune Branchesetbosquets
  • Babyboomer
  • Babyboomer

Rechercher

Archives

20 juin 2009 6 20 /06 /juin /2009 22:44

       Ouh là là ! ça avait bien commencé : des jeunes filles ont joué de la harpe celtique , à deux , puis en solo , puis encore à deux ...  un duo de guitares a égrené une Milonga argentine ... ensuite , ah , ensuite , j'ai  du m'accrocher pour tenir  le coup ,  en grinçant des dents :  une petiote présentait , Dieu sait pourquoi , un mouvement d'un concerto pour violon de Vivaldi . Le violon c'est connu  quand il y a des fausses  notes c'est cruel à entendre ... j'adore Vivaldi , sa façon sensuelle et comme hésitante de lancer un motif musical qui deviendra ensuite obsédant ,  justement quand c'est au violon -  pour un homme d'église il avait drôlement bien sublimé ses pulsions sexuelles ... quoiqu'à Venise en ce temps là les hommes d'église ils étaient peut-être pas vraiment chastes ...  alors cette musique , où l'on se sent  comme effleuré par des doigts longs , tièdes , un peu moites .. grands dieux , cette musique merveilleuse , cette musique sublime prononcez ça comme Fabrice Lucchini ou comme Laurent Gerra quand il imite Lucchini c'est bien aussi , pourquoi confier ça à une si débutante jeune fille qui la malméne à coup d'archets ...  
           ... Le tour de notre chorale est venu , pour la première chanson , " Aujourd'hui , je chanterai ... " que d'habitude nous bêlons avec assurance et enthousiasme , les altos ( dont je fais partie ) ne sont pas partis du tout ...   par instants on retrouvait quelques bribes mais à peine , j'ai vu que Michel était un peu surpris et j'ai attrapé un fou-rire carabiné , heureusement que je me mets toujours derrière ... après ça allait mieux ,mais  ça n'était pas un de nos meilleures prestations ; notre soprano de choc perçait les murs  , nous autres meuglions fermement pour contrebalancer ... on dévidait imperturbablement chanson après chanson , c'était long et   les gens ont commencé à partir   ... enfin quelqu'un  a annoncé la pause rafraîchissements , tout le monde est sorti  , face au stade de foot du village .
           Je me suis assise sur l'herbe, un peu loin de la scène ; une petite très douée jouait du Bach sur un piano électrique réglé pour imiter un clavecin . J'étais presque seule , à part quelques groupes d'enfants et de parents ; je me croyais immergée dans un film de Tati . Quatre petites filles rieuses et ébouriffées , du même âge que la petite pianiste , se sont mises à danser en rond , ou en farandole ,  sur l'air joué au clavecin . Derrière elles les collines rayonnaient doucement dans la lumière d'or de la fin d'après-midi ... elles étaient si belles , j'en avais les larmes aux yeux .
        Puis un " vrai" groupe est venu ; pendant qu'ils réglaient leurs sonos , trois fois trop fort comme il est naturel dans ces cas là , et ça m'insupporte - dans leur genre ils étaient plutôt bons mais tout de même , pourquoi se défoncer les tympans comme ça ? donc , pendant qu'ils jouaient , on a commencé à servir les apéritifs ; sous les tables , un chien minuscule , récemment sorti du toiletteur , dévorait méthodiquement , désespérément , toutes les cacahuétes à sa portée ,  décrivant des cercles au bout  de sa laisse tenue par son père en train de pérorer . L'avait la tête du chienchien à qui papa et manman interdisent formellement de manger des cacahuétes en temps ordinaire , et qui va passer tout le voyage de retour à dégueuler sur les sièges de la voiture sans que ses parents sachent pourquoi . J'ai bu mon demi-verre de rosé de Tornac , en bavardant avec d'autres choristes , et suis partie tout doucement , sans me retourner .

commentaires

Hélène 21/06/2009 07:34

Un clavecin...Assise dans l'herbe...Des petites filles en farandole...En te lisant , je me suis crue dans le Grand Meaulnes...