Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Profil

  • Prune Branchesetbosquets
  • Babyboomer
  • Babyboomer

Rechercher

Archives

24 juin 2011 5 24 /06 /juin /2011 08:32

Je ne me souviens plus de son nom , elle vient de chez Meilland

 

 

 

P1090846.JPG

 

 

 

 

P1090847.JPG

 

     

 

 

 

 ( je réécris la même citation que l'autre jour , tant je la trouve - ressourcante , rééquilibrante , bénéfique, bienfaisante , et surtout intellectuellement parfaite   ... comme un bain d'eau fraîche quand on a trop chaud ...   et je répéte , on peut mettre " le Vide " ou " la Vacuité " ou quelque chose de ce genre , à la place du mot " Dieu " ... sans problème ... no problem , madam ... comme disent les serveurs indiens avec un doux sourire merveilleux quand vous demandez un plat dans un restau , en précisant bien " no spicy " ... et quand vous vous retrouvez à cracher feu et flamme , il n'y a pas de probléme non plus ...  )

 

 

 

 

   Q. Si Dieu est tout , pourquoi l'individu doit -il souffrir de ses actes ? L'activité de l'homme n'est-elle pas commandée par Dieu ?

 

M . Celui qui croit qu'il est l'auteur de ses actes , est également celui qui en souffre .

D. Mais les actes sont commandés par Dieu. L'homme n'est que son instrument .

M. Ce genre de raisonnement est tenu lorsque l'on souffre et non pas lorsque l'on se réjouit . Mais si on parvient à en être convaincu en toute circonstance , la souffrance , elle aussi , disparaîtra.

Q. Quand donc la souffrance cessera-t-elle ?

M. Elle durera tant que le sens de l'ego n'aura pas disparu. Si les bonnes et les mauvaises actions de l'homme sont en réalité celles de Dieu , pourquoi devriez-vous penser que le plaisir et la douleur n'appartiennent qu'à vous ? C'est celui qui agit bien ou mal , qui récolte la joie ou la peine. Laissez donc la douleur à la place qui lui appartient ; ne vous en chargez pas .

 

commentaires

luside 29/06/2011 21:20


J'ai pas tout compris, mais ça a l'air chouette ! Et j'en aurais bien besoin en ce moment...
Bisous