Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Profil

  • Prune Branchesetbosquets
  • Babyboomer
  • Babyboomer

Rechercher

Archives

24 mai 2011 2 24 /05 /mai /2011 07:32

           Demain matin , départ en voiture pour une semaine de vacances , direction Paris ... Outre les préparatifs individuels , valises , arrosage des pots de fleurs , paillage de certaines plantes parce qu'il va faire chaud , s'assurer que Ghislaine viendra bien donner à manger aux chats , mettre Hermione en pension chez son tonton favori , etc, etc  ... , il y faut préparer mon absence à la maison de maman .

        Là ça se complique : parce qu'il y a plusieurs intervenants chez elle , tous sympathiques , mais  : N. a eu de nouveau des peines de coeur et s'est fait remplacer par quelqu'un d'autre de l'équipe   pour quatre jours de suite ; en s'assurant , certes , qu'il était remplacé mais sans me prévenir moi ; ce qui fait que j'étais aux quatre cent coups , beaucoup d'énergie perdue ... ( Maman , qui entend mal , m'avait assuré que V. le remplaçait , ça n'était pas le cas ...) . L. a été très malade pendant deux jours , maman s'est inquiétée  - et moi aussi , d'ailleurs . Maman ne supporte pas que N. aille mal et en dort mal la nuit , mais ça qu'y faire ? Je compte bien réprimander N. qui se confie beaucoup trop à maman , et l'entraîne dans les hauts et les bas de sa vie sentimentale ; tout en me disant que si  mon autrefois digne mère s'y laisse happer , malgré son grand âge , c'est surement parce que ça la distrait aussi - comme dit V. , ça  fait  Santa Barbara à domicile ... Seulement je n'ai pas vu N. pour râler , j'ai juste pu mettre un mot sur son répondeur et je ne suis pas à l'aise pour engueuler les gens au téléphone , je préfère être en face ... Dimanche , V. et M. se sont entendues , sans me prévenir , sur une permutation d'horaires  ,  c'était d'ailleurs pour remplacer N. ... Hier après-midi , du coup , j'ai attendu  exprès pour  voir l'une d'elles , et c'est l'autre qui est arrivée - mais un peu plus tard ... j'ai cru , pendant un quart d'heure de panique ,  que personne ne viendrait pour s'occuper de maman le soir , et que je devrais louper la chorale pour la faire manger - et la déprime , l'envie de pleurer , me sont  tombées dessus comme la foudre ... ensuite j'ai été furieuse parce que j'avais passé une bonne heure à faire un planning nickel et que ça n'avait servi à rien ... En mon absence , c'est M. qui est responsable , et c'est une personne hyper responsable en général , donc j'essaie de me persuader que tout va bien se passer ... Mais comme j'étais agitée  , j'ai donné hier un rendez vous cet après-midi à deux intervenantes pour leur donner mes dernières instructions  , en oubliant que j'avais moi-même pris rendez vous à la même heure pour un massage parce que j'ai le cou et l'épaule gauche très douloureux  ... donc il faut que je déplace un rendez-vous  , ou l'autre ; seulement ce matin je pars toute la matinée , et j'ai perdu le téléphone de la dame qui fait le massage ... et naturellement ,  plus je m'énerve ,  moins je fonctionne bien ...  heureusement , tôt le matin , je me tourne vers " Une montagne de camphre " , ce qui me permet , au moins une heure le matin , de me tenir en arrière de la montagne de problémes ...  

 

 

 

  Q. :  Je pense que je commence maintenant à saisir ce qu'est le " Je suis" . Il semble que c'est quelque chose en arrière du corps , en arrière du mental et en arrière de la conscience du corps. Je pense que nous n'entrons pas automatiquement en relation avec ce " Je suis" parce que nous sentons que nous ne sommes pas consciemment familiarisés avec lui .  Nous sommes habitués à diriger notre attention à l'extérieur plutôt qu'à l'intérieur. Nous pensons aux gens et aux choses parce que nous sommes attachés à eux , et pour aucune autre raison. Je commence seulement à comprendre combien il est difficile de renoncer à cette habitude .

 

 

   A. S. : Laissez le mental aller partout où il veut aller . [...] Si vous pouviez vous établir en tant que conscience seule , les pensées n'auraient plus d'énergie pour vous distraire .Quand vous n'avez plus d'intérêt pour les pensées , elles s'évanouissent aussitôt qu'elles apparaissent. Au lieu de s'attacher à d'autres pensées , qui en entraînent d'innombrables autres , elles ne font qu'apparaître pour une ou deux secondes , puis s'évanouissent .

 

 

 ( Remarque : mon travail intérieur , là , concerne plutôt les émotions , mais c'est la même chose )

 

 

  Bon , et puis ,pour prendre du recul ,  il reste aussi la splendide vidéo  canine  , envoyée par Cath-du-Pont-de-l'Arc ,  et trouvée au courrier de ce matin , je l'ai transmise à tout mon courrier d'adresse mais tous les amis n'y sont pas , donc je vous transmets l'adresse  ; on en pleurait de rire ce matin ,( l'un à poil , l'autre en pyjama )   j'en ai regardé de nouveau un bout en la recopiant ,   même résultat   ...

 

 

 

commentaires

Catherine 24/05/2011 14:17


Je savais oui je savais que tu allais MOURIR de RIRE … toi et Philippe aussi bien sûr…