Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Profil

  • Prune Branchesetbosquets
  • Babyboomer
  • Babyboomer

Rechercher

Archives

28 août 2011 7 28 /08 /août /2011 11:38
           Quand on habite à la campagne , c'est une bénédiction de pouvoir acheter des bouquins ou des disques sur internet ... . L'inconvénient ,  c'est qu'on ne peut pas toujours les feuilleter , ( j'ai comme ça acquis inconsidérément un livre extrêmement ennuyeux sur Ramana Maharshi - mais  peut-être bien adapté pour des chercheurs qui ont une forme d'esprit plus intellectuelle que la mienne , laquelle a souvent tendance à prendre le chemin des écoliers ... ) Je m'en tenais , donc , sur Amazon,  aux livres et aux disques  ; j'ai eu une grande surprise quand l'autre jour j'ai vu Nathalie se commander un blender , qu'elle a reçu vingt-quatre heures plus tard ... toute émoustillée , j'ai été regarder les boucles d'oreilles , et j'ai fait un achat , assez cher ... aïe , il faut une loupe pour les regarder ces boucles d'oreille là , comme une gourde je n'avais pas pris note de leur dimension ( et pourtant c'était marqué ! ) . Bon , je m'en tiendrai aux achats indiens en ce qui concerne les bijoux ...   Mais revenons à nos agneaux , comme dit Boby Lapointe ;  et aux livres :       
                Parce que dans mon colis ,  il y avait , outre des boucles d'oreille  , outre deux disques des prochaines oeuvres qu'on va travailler à l'Ensemble vocal des Cévennes ,  un  petit livre de Jean Klein dont le titre m'avait attirée : " Qui suis-je ? la quête sacrée " . Je connaissais un tout petit peu l'auteur et ses livres , ( La joie sans objet , notamment ) , j'avais assisté à quelques unes de ses conférences autrefois : un petit monsieur d'aspect aérien , si je me souviens bien . " Qui suis-je ? " la question que  le Maharshi recommandait sans relâche à ses apprentis disciples de se poser  ... Faut dire que je suis un peu mal à l'aise avec la lecture de   l'Ashtavakra Gîta  ,  recommandée avant notre voyage à Rishikesh à la Toussaint . Lequel Gîta ( ça veut dire chant )  commence sur les chapeaux de roues :  " Eloigne toi des objets des sens comme d'un poison ... " - comment ,   à moi , me demander de m'éloigner des objets des sens , misère !     Moi qui ai mis des années et des années , des séances et des séances  de psychanalyse ou  encore de " développement personnel " , pour arriver à accepter en moi :  gourmandise ,  sensualité ,  avidité , et pire encore - vous n'allez tout de même pas me demander de faire une croix là dessus d'un coup !      Et me voilà à me dire que j'en ai rien à cirer de me considérer comme la Conscience avec un C majuscule , que c'est un truc pour les indous ... même si le Swami qui va nous commenter     ce fameux Ashtavakra Gîta est d'origine belge . Mais tout de même ,  c'est un ancien prêtre catholique ... ouh là  ouh là ouh là que je me méfie ... ouh là  que je déteste l'ascétisme ... et la culpabilité qui s'y enroule comme un lierre ...  il y a trente ans , oui , j'étais super ascétique ,  et j'avais un super ego tout coincé tout névrosé tout cadenassé , je vais certainement pas me laisser reprendre à ce piège là .et voilà l'émotionnel et le mental qui s'emballent qui s'emballent , même si je sais , intellectuellement , que ce que j'imagine ne sera pas ce qui arrivera ...
 
 
                   J'ai donc plongé , pour me remettre le cerveau en place , dans la lecture de Jean Klein ;   c'est un livre d'entretiens , j'ai ouvert au hasard ,  et c'était pile poil ce qu'il fallait : 
 
   ( page 58 )
 
 Q . Je constate qu'il y a , dans ma vie , une certaine paresse quant à la recherche du soi , et , bien qu'il y ait un appel indéniable , je ne le suis pas avec ardeur . Que puis-je faire ?
 
   J.K.   Dans votre façon de regarder , il y a répétition . Là où il y a répétition , il y a ennui et paresse . Vous devez explorer . Explorer signifie que le " déjà connu " doit aboutir à un point d'arrêt . Vous devez être aussi neuf à la vie qu'un enfant . Vous devez vous familiariser avec l'écoute de vous-même et de votre environnement . Prenez un intérêt profond à votre propre  histoire . Faites face à vos réactions . Chaque fois que vous faites face à votre réaction , vous cessez d'en être complice et celle-ci , sans carburant , s'évanouit . En général , lorsque vous dites " Je connais cette personne , ce poème , cette peinture " , ce que vous connaissez n'est qu'une sorte de  réaction à un objet . Mais lorsque vous vivez libre de toute réaction , vous vous trouvez dans une dimension nouvelle qui est toujours intéressante ! Dans la vie , vous devez faire un choix , et ce choix devrait être de vivre dans la beauté . Faites donc mieux connaissance avec la beauté .
 
 
 Vivre dans la beauté .... Je vous remets cette photo de tournesol " de dos " , qui est arrivée dans mon apprareil photo par hasard , au milieu d'une douzaine d'autres pas très réussies  !  Hier j'ai reçu un chouette cadeau , Hélène m'a offert une des photos de son exposition , une photo pleine de lumière et de beauté  , prises sur les pentes du col d'Uglas ... 
 
 
tournesol-en-aout---1.jpg 
 
           
                   

commentaires

L
<br /> Que j'aime cette photo de tournesol : elle est lumineuse comme la révélation d'une évidence !<br /> <br /> <br />
Répondre
D
<br /> Arrivé ici via "la courejole". Superbe photo! Fleur magestueuse... J'ai pu en avoir dans mon jardin il y a quelques années des pieds "géants" de 3 m de haut!<br /> je vais poursuivre ma lecture de ce blog.<br /> Bonne journée à vous.<br /> <br /> <br />
Répondre
P
<br /> <br /> Oui , ceux-là , de tournesols , n'étaient pas très grands ( temps trop chaud cet été ? ) ; ce qui me ravit dans cette photo c'est la sensualité et la délicatesse incroyables de cet "<br /> envers" du tournesol ...  au coeur des pétales éclatants , qu'on connait mieux . Je ne suis qu'une photographe de hasard , la chance m'a offert cette photo ... je vais aller voir votre<br /> blog aussi , dés que je pourrai ! bon Lundi ... Françoise<br /> <br /> <br /> <br />