Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Profil

  • Prune Branchesetbosquets
  • Babyboomer
  • Babyboomer

Rechercher

Archives

1 octobre 2011 6 01 /10 /octobre /2011 09:04

          Vers les quatre heures du matin , Hermione saute  partout en faisant un raffut pas possible  - une petite insomnie ? essayant désespérément de préserver ma juste part de sommeil ,  je marmonne : " est-ce que tu l'as emmenée pisser hier soir ? " à Philippe  , y'a pas de raison que je sois la seule à être réveillée ; tout en continuant à dormir il  me répond que oui ; j'en conclus qu'elle a juste envie d'aller gambader sous les étoiles , comme en général ça s'accompagne de joyeux aboiements et que je n'ai pas envie de me brouiller avec les voisins , je la sermonne et l'enferme dans " sa" chambre ( la chambre de l'ordinateur ) . Elle essaie d'ouvrir la porte , n'y parvient pas , gémit ... je lui crie : "couchée ! " , elle se calme ; puis recommence . Bon , pas moyen de roupiller , quatre heures et quart c'est une bonne heure pour une petite méditation .. Adam nous a appris cet été des mantras , un son pour chaque chakra , et c'est un bonheur de chanter en respirant à l'endroit approprié , ensuite c'est un bonheur ... tout court ...

        Je médite , je médite ... pas si facile avec un chien qui gémit et menace de démolir la porte ( ce qui ne dérange pas Philippe , l'heureux homme continue à ronfler ... ) . Je me déplie , il est cinq heures , je décide de laisser notre fofolle courir la campagne ... elle part comme une flèche ,  je l'entends au loin aboyer dans les vignes , j'espère que personne ne saura que c'est notre chien . Et moi , quoi faire à cinq heures du matin ? Bon , je dois reprendre l'emploi du temps des trois zigotos qui gardent maman chacun à leur tour . J'en avais fait un splendide , d'emploi du temps - comme il font des nuits je préfère qu'ils se reposent un peu après ... S. travaille ailleurs le Vendredi matin , L. élève , seule ,  son petit garçon et demande les week-ends et le Mercredi  , Nordine en a marre de travailler tous les Dimanches matin ... c'est relativement nouveau pour moi et donc  intéressant de faire ça depuis un an , et j'étais contente de mon oeuvre , qui satisfaisait les trois intéressés  . Pouf ! V'là la p'tite Léna ,( avec ses hauts talons vertigineux , son décolleté itou et un collant qui  lui moule les fesses  ) qui me dit qu'elle a trouvé un travail le week-end ,  y compris le Vendredi soir ... Elle va faire hôtesse dans un bar  .Tiens , c'est donc pour ça cette tenue , que  moi je ne trouve guère adaptée pour aller travailler chez une centenaire ; je lui fais une remarque , ou pas ? Après tout , c'est pas mes oignons - en outre , l'infirmière  , qui est hyper sérieuse dans son boulot , arbore elle aussi  des décolletés vertigineux , c'est moi qui suis une vieille fille coincée ... Donc , je ne lui fais pas de remarque . Seulement , l'emploi du temps prévu ne lui va plus ... Donc , j'essaie d'en concocter un nouveau , cette gamine , seule avec son gamin , et sa grand-mère qui a un cancer  ; pas évident , je rame , je rame ... Noisette vient jouer avec mon stylo bille et ma gomme pour m'aider , elle est d'humeur mutine ; je n'apprécie pas car Noisette mord , les doigts ou le stylo , puis m'insulte si j'essaie de la virer ...

      Six heures du matin : j'ai fini mon projet d'emploi du temps . On va voir si ça leur convient , aux jeunes ... et aux moins jeunes : Sylvie , Dieu merci , approche de la cinquantaine ... vous ai-je dit qu'elle m'a fait le récapitulatif des horaires et des salaires , tout nickel , sans une erreur de calcul ? Oui , j'ai du vous le dire ... un ange venu du ciel ,  cette Sylvie , je vous dis . Maman n'est pas de mon avis ,mais c'est une autre affaire ... Donc , contente de moi , je lève le nez de mes paperasses , et c'est pour voir Rajah , mon chérubin , en train de pisser à l'horizontale sur le rideau de la porte -fenêtre ... j'ai le temps de lui dire , Rajah , qu'est-ce que tu fais ? du coup , il s'arrête , mais le mal est fait ...

     Six heures et demie : la machine à laver tourne  avec les deux rideaux dedans - tant qu'à faire ... , Hermione est rentrée et roupille , et moi j'ai le temps de me recoucher , quel bonheur ... je commence à avoir un peu sommeil ...

       Sept heures et demie : Hermione gambade et gémit , qu'est-ce qui se passe ? Une chienne qui ne parlait jamais ... où est-ce qu'elle a appris à pleurer comme ça ? je  me traîne juqu'à la porte de la cuisine du bas  pour lui permettre d'aller dehors , apparemment ça pressait ... elle n'avait pas pris le temps de faire pipi au cours de sa randonnée matinale ?

         Je remonte , temps pour la douche ? eh ben non , je me rends compte alors qu'Hermione a pissé dans le salon , et sur les rideaux de l'autre porte-fenêtre ...ça  pressait vraiment ...  re-machine à laver ; j'étends les autres rideaux  , maintenant propres ; puis  nettoyage du salon à la serpillère ... ,

          J'ai le temps de petit-déjeuner , de me prévoir une matinée sympathique , de continuer la peinture commencée hier soir   - je téléphone à Nordine qui est  arrivé chez maman à 9 heures pour lui donner des précisions sur l'emploi du temps  ; un peu inquiet , il me dit que maman a vomi " toute la nuit ... "

                Et c'est reparti ... maman vomit quand quelqu'un  a fait , ou dit , quelque chose qui ne lui plait pas ...  et qui lui tenait compagnie hier soir ? devinez ...

           Philippe doit emmener Hermione en voiture avec lui ce matin ,et je l'entends , dans le jardin , appeler désespérément et siffler pour attirer la vagabonde , qui était sur le canapé il n'y a pas cinq minutes ...  allez , je vais descendre pour lui soutenir le moral , et cueillir des poivrons pour donner à la voisine ...

 

 

 

 

 L'idée que nous sommes séparés de Dieu et  l'idée que nous devons entreprendre une sadhana ardue pour L'atteindre , sont aussi fausses que les idées de cet homme dans son rêve. Tandis qu'il était couché tranquillement dans son lit , son imagination lui fit croire qu'il était en train de souffrir dans une forêt et qu'il lui fallait faire de gros efforts pour retourner dans son lit . On atteint Dieu et on demeure dans l'état du Soi quand la pensée de vouloir l'atteindre disparaît .

 

 ( Ramana Maharshi , cité par Anamalai Swami dans  : Comme une montagne de camprhe )

 

commentaires

L

Une nuit bien agitée ! Mais quel bonheur d'agir de bon matin quand l'énergie et le calme s'associent...


Répondre