Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Profil

  • Prune Branchesetbosquets
  • Babyboomer
  • Babyboomer

Rechercher

Archives

16 mars 2012 5 16 /03 /mars /2012 10:23

 
         Depuis quelques jours j'ai senti cette peur insidieuse  , remontée à la surface  en même temps que les premières pousses du printemps .  Il faut dire qu'en ce moment plusieurs amis , ou connaissances , sont confrontés à  des cancers .. d'autres meurent ; tous vieillissent ...  et nous deux ... aussi . Chaque fois que je  demande  à Philippe de m'aider au jardin  - pour déplacer  une jarre de fleurs vraiment trop lourde , pour m'aider à installer l'escabeau afin que je puisse tailler le plaqueminier - j'ai conscience que ces instants , où je peux lui demander de m'aider  parce qu'il est plus fort que moi , sont précieux  , et prendront fin un jour .  Prendre conscience de la peur aide certes à ne pas s'en laisser envahir ; mais elle émerge à nouveau des profondeurs comme une pieuvre  . 

         Même Moebius vient de mourir . On fait des émissions culturelles sur l'époque de Pilote ... on vieillit , je vous dis .  Peur de la vieillesse , peur du déclin , peur de la mort - c'est humain . Tout être vit avec la peur , je sais bien . Mais ... tous les sages ne parlent-ils pas de se libérer de la peur ? Est-ce que ça n'est justement pas ça notre chemin ?

 

 

       Or ,  j'ai entamé hier soir  un livre de Louise Erdrich ( vous savez que j'aime bien les auteurs anglo-saxons ; j'ai découvert cette dernière grâce à l'émission " La grande librairie " sur la 5 ; pour le moment  j'en suis à la page 125 ,  c'est pas mal , mais je n'ai pas le coup de foudre absolu )  Et voilà le  passage qui  m' a accroché  :

 

 

 [ L'héroïne  vient de raconter un épisode de l'enfance , l'accident mortel arrivé à  sa petite soeur ]

 

 

 

 

                  Peut-être savais-je aussi qu'en l'espace d'un an les mensonges de mon père lui broieraient le coeur , car je savais que je les avais perdus tous les deux , ou tous les trois . Je savais qu'à présent j'étais seule . Le soleil jetait cet éclat d'août tendre et infini en plongeant derrière les quelques premières feuilles . Je finis , bien sur , par désobéir à mon père et bouger . Ne sachant pas où aller , je partis dans le champ des orbitèles . D'abord , en marchant entre leurs toiles en attente , j'eus peur . L'esprit est un loup . Puis la lumière d'un or intense se répandit et je me mis à réfléchir . La réflexion me sauva . La perception me sauva . Je vis que les araignées n 'étaient que de la substance . Ni bonne , ni mauvaise . Nous étions tous composés du même matériau . Je vis de quelle façon nous surgissions de la création sous des formes diversses . Comment , pendant un certain temps , j'habiterais cette forme-ci mais qu'ensuite je serais le lacet de la chaussure de ma soeur qui avait quitté son pied pour tomber dans les mauvaises herbes et le gazon aplati , ou que je serais la cocotte bleue à propos de laquelle mes parents se disputaient , ou peut-être autre chose . Il n'y avait rien sinon l'infinie fabrication de quelque chose à partir de rien . Je vis les formes changer et s'échanger  . L'herbe qui poussait maintenant tout autour de moi serait un jour la vache  le lait , la chair du veau , puis moi .

 

          Oui ..  ça m'a rappelé un exercice très doux , très impressionnant ,  fait en relaxation lors d'un stage  il y a deux ou trois ans ;   justement la personne qui anime  vient aussi  du Nouveau Monde ( elle s'appelle Rachel Pelletier et si ça vous intéresse vous pouvez facilement trouver son site , Fleur de Vie ; peut-être un tout petit peu trop Nouvel Age pour mon goût  , mais c'est une personne vraiment ouverte )  ; et dans cet exercice , un moment très fort , où  j'ai personnellement vécu ce " je vis les formes changer et s'échanger " .. prise de conscience intense de la réalité des choses .. tiens , la peur est partie ... voir ailleurs si j'y étais ! .  j'ai bien envie de refaire un petit stage avec Rachel ... le conditionnement  a tellement tendance à reprendre le dessus  !

 

 

 

 

 

 

 

commentaires