Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Profil

  • Prune Branchesetbosquets
  • Babyboomer
  • Babyboomer

Rechercher

Archives

5 mai 2014 1 05 /05 /mai /2014 12:21

 

           Deux jours de formation yoga .. même si je n'ai pas l'intention de devenir " prof de yoga " au sens habituel , je continue , en auditrice libre , parce que plus j'en apprends , plus je me rends compte de l'étendue de mon ignorance  . Ce week-end , outres les séances et les analyses de séances habituelles , et passionnantes ,  anatomie .  Moi qui déteste savoir ce qu'on a à l'intérieur , j'étais gâtée : sujet : la respiration . Beuark .. tous ces détails sur les poumons , ça me rappelle quand je découpais du mou pour le chat . Enfin , je suis partie en avance , pour faciliter  mon retour à la maison ;   j'avais manqué le premier jour du stage , ( ce qui ne me déplaisait qu'à 75 % : les séances de yoga sont quelquefois un peu trop exigeantes  ; il y a au moins une personne qui m'agace dans le groupe ; et puis , beaucoup d'effervescence , naturelle chez des personnes qui sont heureuses de se retrouver de temps en temps , mais c'est comme trop de bulles dans l'eau pour mon goût .. )

         Mais ... une magnifique méditation le Samedi soir .  Marie-Jeanne , une petite  dame tout à fait remarquable  ,  mais toute simple et naturelle et  lumineuse ,  la guidait .      

          Elle est entrée dans le sujet sans détours : quelque chose du genre :

           Vous observez votre respiration , qui est la respiration de l'Univers 

            Waouh ! Bien sur qu'elle a raison . Ca n'est pas ma respiration , c'est celle de l'Univers . Je le sais  bien , mais je l'oublie tout le temps .. Quel bonheur .

           Donc , je rentre à la maison dans les meilleures dispositions , un peu fatiguée toutefois ; Hermione pleure d'émotion sur mes genoux , ce que je n'apprécie pas tellement ; un bisou à mon cher et tendre que je suis heureuse de retrouver . Ensuite ,  je fais un tour au jardin pour me remettre , hélas , le vent violent est passé par là et mon grand rosier grimpant , couvert en ce moment de roses rouges au parfum suave , est cassé - bilan , j'ai du faire un bouquet d'une cinquantaine de roses , à grand regret , en plus elles étaient déjà épanouies et il ne va guère durer .. et couper de très grosses branches , faire des boutures .. je sais , j'aurais du l'attacher mieux .

          Philippe me fait un peu la tête ( j'ai passé deux heures à réparer les dégats hier soir , j'étais du genre porc-épic pendant ce temps , et je préfère travailler toute seule parce que quand il veut aider il ne regarde jamais le sol , et écrase toutes les fleurs autour avec ses grands pieds ) ; ce matin , j'ai un peu mal aux dents , j'essaie , vainement ,d 'avoir le dentiste au téléphone ,pendant ce temps , maman téléphone ,  sur l'autre téléphone ; je décroche et lui demande s'il y a une urgence , elle me dit que non ;  je lui annonce donc ma  visite dans l'heure qui suit  ; mais une demi-heure plus tard ,elle rappelle , pendant que je cherche fébrilement  le bain de bouche dans la jungle pharmaceutique contenue par la boite pourtant étiquetée " dents " ( je n'ai réussi à entrer en contact qu'avec la secrétaire du dentiste , tout le monde est en vacances ,   elle m'a conseillé d'attendre d'être sure que j'ai un abcés en train avant d'utiliser les antibiotiques . C'est ma grande crainte , les abcés dentaires , et ça me rend complétement cinglée quand j'en ai un . )

         Bon ! Phil et moi discutons du programme des jours qui viennent , on tombe d'accord ,  et je pars chez maman , passant  d'abord chez la voisine pour lui donner des plants de tomates ..  J'arrive , je trouve ma maman d'une humeur de chiotte , pour une vétille qu'a fait Sylvie - maman avait juste besoin de se passer les nerfs : Vendredi ma soeur est venue , et elle ne l'a pas vue assez à son gré . Sa fille à tout faire - moi-  est partie ce week-end , maman a du se faire un trip je suis vieille personne ne m'aime je suis abandonnée ..  Bof . J'essaie d'arranger les choses , tout en défendant Sylvie ; je m'énerve également , et je pars au bout- d'une demi-heure .  Je passe par Liddle où j'achéte deux plants de groseiller à maquereaux qui mouraient de soif , pour me consoler et les consoler .

       Je propose à Philippe une promenade à la Bambouseraie ;en fin d 'après-midi arrivés là bas  , il commence par couiner qu'il y a trop de monde , nous repartons et je cherche  une autre idée de balade  ...  Dieu merci le voilà qui se ravise et nous repartons vers la Bambouseraie . A la caisse ,  je suis horrifiée de voir que les voisins n'ont pas droit à un tarif réduit  ( il me semblait qu'autrefois on avait droit à une réduction , mais ça fait bien trois ans que je n'y suis pas allée , quoiqu'habitant tout à côté  ) ; je râle vigoureusement et joue vraiment le rôle de la chieuse de service , déversant sur cette dame innocente le trop-plein de ma fatigue du retour . Allons , bon ... Je ne suis pas trop contente de moi , mais je n'ai pu m'en empêcher .

          Et , vous savez quoi ? C'est chouette la Bambouseraie , on a fait une belle balade ...   leur jardin japonais , il est beau , mais tellement esthétique , y'a pas une mauvaise herbe qui dépasse , comme un tableau trop léché    ...  Alors ,  qu'est-ce que je suis contente de retrouver mon jardin , bordélique et plein de fleurs , les roses et les iris et les pivoines en bouton -  les chardons , les gesses ,  la clématite sauvage qui envahit tout ,   le trèfle et les graminées trop hautes  - tel qu'il est  .

 

 

iris-et-roses-1er-Mai-012.JPG 

 

 

commentaires