Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Profil

  • Prune Branchesetbosquets
  • Babyboomer
  • Babyboomer

Rechercher

Archives

22 juin 2014 7 22 /06 /juin /2014 10:18

 

 

 

 

P1150180.JPG

 

 

 

                 Si belle , la journée d'hier ! le matin , une séance de yoga offerte  , sous les grands chênes-verts dans le parc .. un pur bonheur . Puis l'après-midi , mes neveux sont passés - deux  couples ; un moment très gai et détendu aussi :      tous ces jeunes avaient l'air d'aller plutôt bien  - et c'est tant mieux , et je les admire . Le soir , à la fraîche , sur le balcon du haut , je me régale à relire Du côté de chez Swann , les pieds sur la table ; dans le crépuscule ,  les roses trémières blanches , poussées en hauteur si nombreuses , semblent flotter doucement  , tendant  leurs petits visages vers  nous ou vers le ciel .  

             Mais cette nuit , avant l'aube  , je  ne dormais pas ,  épuisée , déprimée ; et j'ai compris que je ne pouvais m'empêcher de voir les visages d'enfants à la place des visages adultes   ; et d'avoir de la peine  , de me reprocher de ce que je n'avais pu rien faire pour ces enfants à l'époque , pour l'aînée en particulier . J'étais , bien sur ,  moi aussi , une enfant apeurée , avec une douzaine d'années de plus  seulement ;  et leurs jeunes parents , des enfants également  . Bon ,   la Shakti , ou la Bonne Providence de Dieu , leur ont fait vivre ce destin , à chacun précisément  . En général , j'arrive à me pardonner le passé : mais chaque fois , je dois me ré-ancrer dans le raisonnement que mon moi de l'époque n'avait  pu faire autrement  .

              Mon moi d'autrefois n'a pu faire autrement , pas le moins du monde pu faire autrement .

             Comme chaque " moi" de l'époque n'avait pu faire autrement , pas le moins du monde pu faire autrement .  

           Mais quelle idée de remuer le passé ! me dira t'on .  Tu en es donc  toujours prisonnière , cinquante ans après  ?

Oui ,et non ... Car le passé ... conditionne le présent ; la fatigue de l'instant vient souvent de l'énergie incroyable passée à réprimer la désolation d'autrefois , afin de ne pas  laisser remonter à la surface les tristesses enfouies ..   

 

          En tout cas , mon excursion en Savoie ,  et ces désirs violemments soulevés depuis le fond  , se sont à nouveau dissous dans l'oubli ; et celà d'autant plus que je n'ai aucune décision à prendre dans l'instant .

           Et ce matin , la première fleur de l'althaea blanc est éclose , toute blanche  , fraîche et neuve ,  pétales blancs , étamines blanches - cadeau de cet ange de l'Oubli  ... jusqu'à  la prochaine fois , où il faudra creuser à nouveau pour retrouver la source enfouie . Mais pour l'instant , quoi faire - sauf remercier  Cela qui fait éclore la fleur .

 

 

 

P1150176.JPG 

 

 

 N.B : Tout de même , en relisant ... je veux préciser qu'on a des fantômes dans le placard familial , mais à ma connaissance , ni inceste ,ni meurtre ... juste des parents dont la colère a terrorisé des enfants , des adultes qui ne les défendaient pas , d'autres qui étaient médisantes , d'autres qui manipulaient , d'autres qui faisaient des plaisanteries méchantes  ..  tous étaient tellement le jouet de  leurs émotions ou  de leurs terreurs ou de leurs ambitions enfantines  que personne ne se conduisait en adulte véritable  .. Vous voyez , c'était le tout venant  , ou presque .Et en plus , par là dessus , de la tendresse quelquefois , de la douceur quelquefois - mais rarement , de la résignation ou de l'impatience  ... Boudiou !  


commentaires

christine barrat 12/07/2014 21:10

Françoise,
tu pourras me donner ton adresse mail..étant,je crois, concernée par ton article,j'aimerais te répondre et surtout effacer tes regrets...ou remords.pas urgent,nous partons demain en vacances.j'ai
été très heureuse de te revoir l'autre jour.bises

Prune Branchesetbosquets 13/07/2014 23:11



C'est :  francoise.rambosson@free.fr


 Moi aussi j'ai été très heureuse de te revoir l'autre jour . Si tu trouves ce chapitre indiscret , je le supprime  . Bises  et surtout bonnes
vacances           Françoise