Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Profil

  • Prune Branchesetbosquets
  • Babyboomer
  • Babyboomer

Rechercher

Archives

16 novembre 2014 7 16 /11 /novembre /2014 22:19

        Je vous en parlais ce matin en décrivant notre journée de courses  à Nîmes . Le hasard , ou la synchronicité , ont fait que ce soir même je suis tombée sur cette strophe , numéro 12 . Par contre mon niveau en sanskrit ne me permet pas de dire si c'est un pluriel ( les désirs ) ou un singulier ( le désir ) ; je me permets de traduire comme ça uniquement parce que ça correspond mieux à ce que je ressens . Il faudrait vraiment que je travaille avec plus d'intensité et que je commence à m'intéresser aux déclinaisons ! Là je me sers des diverses  traductions en anglais et du mot à mot proposés .  

         Mais c'est une question que je me pose : je pensais toujours que lorsqu'on avait suffisamment comblé les désirs , ils tombaient d'eux -mêmes ; par exemple , je rêvais d'un chien , on a Hermione maintenant , et je n'ai pas  vraiment envie d'un chien supplémentaire  .  Ou encore , je rêvais d'une grande maison , pareil ... Il me semble que l'enseignement d'Arnaud  le laissait espérer .  Mais à présent  , justement , je m'interroge . Et si je me retrouvais à quatre-vingt-dix ans avec toujours autant d'envies irrésistibles ,  tous azimuths ? mon épisode de lèche-vitrines  m'a rappelé les éblouissantes descriptions qu'en fait Zola dans Au Bonheur des Dames ( quel bouquin ! vous n'avez jamais lu ? c'est génial ! il avait tout compris du désir ! ) 

            Bon , si l'on revient à Bhaja Govindam ,  il me reste encore une vingtaine de strophes à travailler  , je vais voir s'il ( Shankara )  propose une solution intéressante autre que le fait de vénérer , ou louer , Govinda -  L'Essentiel . C'est pas  la même démarche que Ramana Maharshi , en plus  . Ceci dit , rien que d'écrire ces quelques vers ( en sanskrit , c'est marrant , il y a des rimes à la fin comme chez nous ! deux par deux ! ou plus .. )  , et pour moi c'est déjà quelques millimètres d'apaisement ,  un soupçon de distance ..

 


          Jour et nuit , matin et soir ,

          Hiver et Printemps , se succédent 

        le Temps joue  ,  la vie s'en va

      même alors ,  les bourrasques des désirs ne s'apaisent

 


 



commentaires