Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Profil

  • Prune Branchesetbosquets
  • Babyboomer
  • Babyboomer

Rechercher

Archives

28 septembre 2016 3 28 /09 /septembre /2016 17:03

 

       

 

          Hier , dix heures d'autoroute ... je ronchonne , j'ai mal au dos ;  on prevoyait huit heures seulement , mais c'etait sans compter avec les embouteillages , presque incessants sur le trajet qui suit la vallee du Po . On roule vite ,  sur trois files denses ; sur celle qui est la plus a droite il y a enormement de poids lourds  ; de temps en temps ils se mettent sur la file du milieu , sans trop signaler , pour en doubler un qui va plus lentement ; sur la file la plus a gauche , les voitures .... et tout le monde va bon train ; sauf en cas de petit accrochage , ou de travaux  ...  On devait embarquer a Ancone ( tiens donc , pas d'accent circonflexe prevu sur ce clavier ? ) a onze heures trente ce Mercredi , donc on avait prevu de dormir sur la cote Adriatique , revant d'un petit village sympa ... Mais ,  parvenus , au crepuscule , jusqu'a Rimini , on s'en est tenus la . Rimini , je ne connaissais pas ; notre Guide Vert antediluvien nous a  pourtant appris que c'etait la patrie de Federico Fellini  ...  nous sommes passes devant l'aeroport , qui porte son nom ; comme un clin d'oeil amical , un ami a  donc passe son enfance la ! on a trouve un hotel au bord de la mer , des hotels il y en avait partout ; par la fenetre ouverte de la chambre , on entendait les vagues qui ronflaient sur la plage de sable  , comme un grondement permanent .  Tout en se promenant sur le front de mer ensuite , pour faire passer la bouteille de vin blanc du pays qui m'avait fait la tete legere , on essayait de se rappeler ses films ; je ne me souviens bien que d'Amarcord , qui est passe recemment sur Arte ; un peu moins , de Ginger et Fred , puis des Nuits de Cabiria , mon prefere , de La strada pareillement ; puis , Huit et demi , tres vaguement ; je voudrais tellement revoir E la nave va - il ne m'en reste que la vision magique , en fin du film , de ce tres grand bateau lumineux  sur la nuit sombre ...

      En attendant , notre ferry , sur lequel il n'y a , Dieu merci , que peu de monde ( ce qui fait que j'ai bon espoir de pouvoir profiter des douches demain matin ) , vogue vers Igoumenitsa , il fait beau et doux sur le pont arriere , les moteurs du  bateau vibrent et ronronnent , il y a du  bleu doux  rayonnant tout autour - j'avais completement oublie que j'aimais la mer ...

 

 

 

commentaires

francoise 01/10/2016 17:40

Je viens de revoir le film et la nave va grâce à toi...
Aviez vous le rhinocéros avec vous?

A bientôt

Prune Branchesetbosquets 03/10/2016 14:54

Aïe ! j'ai tout oublié - même qu'il y avait un rhinocéros ... Bises F