Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Profil

  • Prune Branchesetbosquets
  • Babyboomer
  • Babyboomer

Rechercher

Archives

14 septembre 2016 3 14 /09 /septembre /2016 16:06

 

 

 

 

 

 

 

Chapitre 2065 : sous la véranda

 

 

 

 

       Ce matin encore , j'ai pu faire du yoga sous la véranda -  mais est-ce la dernière fois de l'été ? La météo avait prédit tempêtes et orages dés potron-minet ;  vers sept heures du matin , c'était seulement un temps gris perle , doux  ,  moite , un peu tiède , pas déplaisant . J'avais été réveillée par un gémissement d'Hermione ;  un cri de douleur . Je ne savais pas  ce qu'elle avait ;  j'étais encore un peu endormie , je lui ai massé l'oreille , ça semblait lui faire mal ;   lui ai donné , à tout hasard , un comprimé d'anti inflammatoire ( le pourtour de son oreille enfle et désenfle toujours , sans qu'elle semble en souffir , bon appétit et joie de vivre , depuis un an qu'on lui donne des médocs homéopathiques ; et , très rarement , un anti inflammatoire , quand c'est vraiment gonflé et chaud . )

     Un quart d'heure après , elle prenait gaiement son petit déjeuner ... puis jouait à la baballe . Mais a gémi à nouveau en voulant faire des torsions et étirements  - pattes dans un sens , arrière-train de l'autre  . Ensuite .. ensuite , l'orage prévu nous est tombé dessus à grands seaux d'eau tiède ... après plusieurs granules d'arnica , elle  semble aller mieux , avec toutefois cet air de déprime profonde qui ne la quitte que lorsqu'on lui propose une promenade - hors de question , vu le temps - ou un morceau de fromage . Philippe m'a expliqué lui avoir marché dessus cette nuit -  chien sombre sur carrelage sombre  dans les flaques de nuit noire  éparses entre le lit et la salle de bains  ... il ne sait sur quelle partie de son anatomie il a marché , mais c'était un point sensible , pauvrette ...

        On verra .

      Je suppose que , malgré le bonheur que j'ai eu à m'offrir ce yoga tout doux   le matin sous la véranda ,  Hermione et sa santé occupaient l'arrière plan mental ... comme son corps occupait l'espace entre mon tapis de yoga et le mur de la maison . Baptiste est passé sur la poutre au dessus de notre tête , se faufilant dans les branches calligraphiées de la  glycine ,  pour aller s'installer sur la terrasse de l'Est .  Les chats   font face avec sérénité et philosophie  à la pluie  ;  l'une sur le canapé , l'autre sur ma chaise devant la table de travail , où il a bondi dès que j'ai laissé la place  ; et on dirait  , bien sur , qu'il dort là de toute éternité  .

 

 

 

commentaires