Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Profil

  • Prune Branchesetbosquets
  • Babyboomer
  • Babyboomer

Rechercher

Archives

7 octobre 2016 5 07 /10 /octobre /2016 19:49

​    

 

         Nous faisons , à peu près , le tour du Péloponnèse ... moins de baignades que la dernière fois ( il y a à peu près quinze ans ...) parce que la température avoisine maintenant les 25°; davantage de promenades ; et en ce qui me concerne , un émerveillement par rapport à la flore . Les premières pluies d'automne ont du arriver il y a une ou deux semaines , et  dans des coins inattendus , sur la terre rouge et caillouteuse au pied des oliviers , dans des creux de rocher en plein soleil ,  sur des talus broussailleux de poussière ingrate , fleurissent en  grappes innombrables ,d'un rose pâle si délicat, si nuancé que je ne les imaginais qu'entourés de soins jardiniers dans des pots de porcelaine de Chine ,   de petits cyclamens sauvages à ras du sol .

      On trouve dans les pentes particulièrement sèches , comme en Crète il y a deux ans , de ces lis ( lis des steppes , je ne me souviens plus du nom exact )  à haute tige et petites fleurs blanches   ; enfin , cet après-midi , parce que nous franchissions un passage en altitude , je dirais douze cent mètres d'après les arbres qui y poussaient , j'ai eu l'étonnement de voir d'énormes crocus blancs ou blanc-mauves au bord de la route ... Tout en m'émerveillant , je repensais au plaisir que donnait à ma maman toute découverte botanique de ce style . Merci , maman ,  de m'avoir transmis cette joie à la moindre petite fleur connue ou inconnue ... et encore pardon de ne pas t'avoir mieux aidée . Mais je n'étais que ta fille ... et je ne pouvais faire mieux . On ne peut jamais faire mieux que ce qu'on a fait , bien sur .

       Quoi d'autre , un émerveillement que ni maman ni tata ,  ne m'ont  transmis mais qui me vient de l'époque où j'habitais Avignon   , les cornichons des ânes ont envahi nombre de sites archéologiques , et je m'amuse toujours autant à  soulever à l'aide d'une brindille rigide le fruit qui saute de sa tige en projetant une sève juteuse ..

​       Bon - et voilà ce qui m'occupe tout en visitant temples et théâtres , citadelles et forteresses autrefois orgueuilleuses ,  y compris Mycénes , qui surplombe une immense plaine maintenant noyée dans une marée d'un vert infiniment profond , marée de plantations de millions d'orangers . Etonnant , quand on songe à ce qui a fait la célébrité de cette ville , avec toute cette sympathique famille des Atrides ,meurtres , adultères , trahisons et même cannibalisme ,  qu'elle vive et rayonne maintenant dans un des parfums les plus exquis au monde , celui des agrumes en fleurs !

 

 

 

 

commentaires