Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Profil

  • Prune Branchesetbosquets
  • Babyboomer
  • Babyboomer

Rechercher

Archives

18 mars 2017 6 18 /03 /mars /2017 09:54

 

 

            Donc , j'étais arrivée à destination , et pour huit jours ... j'étais crevée après le voyage en avion où j'avais , sans pouvoir dormir ,  enchaîné les films Bollywood les uns après les autres , plus un film américain que je n'avais pu voir en France ( La la land ) ...  Après une douche et une petite sieste , j'ai envoyé ballader mon petit coup de déprime , pris le taureau par les cornes et décidé d'aller faire un tour , notamment pour acheter de quoi nettoyer mon lieu de vie d'une façon qui convienne mieux à mes exigences d'européenne . J'ai demandé si l'on pouvait me prêter des petites tables pour poser mes affaires , j'en voyais dans le hall .  Un employé , ou plutôt le gérant ,  m' en a gentiment apporté trois - un peu crades , mais rien qu'on bon coup de nettoyage ne puisse améliorer ; il était trois heures et demie , il  m' a proposé de manger au restaurant de l'ashram ; et comme j'hésitais ,  craignant d'arriver après l'heure du repas ( dans les ashrams , en général , on mange à heures fixes ) , il m'a expliqué que je pouvais y manger à toute heure ; je me suis rendu compte par la suite  qu'on y proposait une cuisine ayurvédique - indienne et végétarienne , bien sur - délicieuse  . J'ai demandé également qu'on m'indique l'ashram de Neem Karoli Baba , dont la proximité avait motivé mon choix de Jaisiyaram Ashram pour loger .

         Je suis sortie dans la petite rue  poussiéreuse , qui drainait une circulation intense , assourdissante parce que les indiens utilisent leurs klaxons en permanence , et trop rapide à mon goût  : voitures , camions  , rickshaws , motos ( hélas ! les plus bruyantes , les plus rapides )  , quelques vélos , pèlerins en tous sens  , vaches , chiens et singes ... Les jours suivants , je devais même apercevoir un dromadaire attelé à un char particulièrement lourd .  Il faisait déjà chaud , mais l'ashram de Neem Karoli Baba était situé à cinquante mètres à peine  .  Je me proposais de ne le visiter que le lendemain ;   il y avait quelques tout petits commerces un peu plus loin ; j'ai rapidement trouvé une éponge -grattoir  , plus quelques mètres de fil à linge d'un bleu pimpant , histoire d' améliorer le confort de la salle d'eau  . Par contre , aucun café internet - ils grouillaient autrefois dans tous les endroits fréquentés par des visiteurs étrangers , et Vrindavan en est un . Je devais bientôt me rendre compte que maintenant , en Inde , tout le monde a un de ces appareils ( c'est i-phone que ça s'appelle ? ) sur lesquels on peut consulter ses e-mails . Tout le monde ... sauf moi , bien sur . Et donc , il n'y a plus de café internet ...

          Bah ! sur le chemin du retour , je n'ai pas pu résister - je suis passée sous le porche  ... J'ai demandé au gardien si je pouvais rentrer ,  ( il y a un gardien : à Vrindavan il faut toujours surveiller les singes , particulièrement audacieux  ; il a donc souvent un bâton pour leur faire peur )  il a acquiescé ; j'ai posé mes chaussures près d'un petit temple de Hanuman en face de l'entrée ..

 

 

 

 

 

Voilà , le porche de l'ashram de Neem Karoli Baba ,  Prikrama Marg , Vrindavan ; je n'étais pas peu fière d'avoir pu déchiffrer ce qui est écrit , d'ailleurs c'est marqué Niim Karori Baba , une autre façon de désigner le village de Neem Karori où cet étrange maître spirituel  a vécu plusieurs années

Voilà , le porche de l'ashram de Neem Karoli Baba , Prikrama Marg , Vrindavan ; je n'étais pas peu fière d'avoir pu déchiffrer ce qui est écrit , d'ailleurs c'est marqué Niim Karori Baba , une autre façon de désigner le village de Neem Karori où cet étrange maître spirituel a vécu plusieurs années

commentaires