Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Profil

  • Prune Branchesetbosquets
  • Babyboomer
  • Babyboomer

Rechercher

Archives

13 avril 2017 4 13 /04 /avril /2017 12:14

 

           La suite ... c'est vrai que je ne vous en ai plus reparlé -  le présent printanier des Cévennes  prend tout mon temps !

          La suite ... Il y a eu d'abord mon retour à Delhi , en taxi commandé par l'ashram , quel confort ! malgré les longs embouteillages sur la route , pour cause de travaux à Allahabad  dont je n'aurai vu que la banlieue , mais alors longuement ...    

              A Delhi , j'ai dormi au Krishna De Luxe Hôtel , que je recommande à tout un chacun : à cinq minutes à pied  de la gare , vingt et un euros la nuit , chambre  moderne , spacieuse , draps et salle de bains super propres , eau chaude ,gardien de nuit , etc ... Voui , il n'y a pas forcément de fenêtre à la chambre , mais l'aération fonctionne bien et puis de toutes façons dans ce quartier les ruelles autour ne sont pas terribles ...   Mon train partait à six heures  le lendemain matin , j'avais une telle trouille de le manquer que je me suis réveillée à quatre . Je craignais  aussi l'enthousiasme des porteurs en veste rouge , à la gare , me souvenant de la façon qu'ils ont de fondre à plusieurs sur  vous et votre valise ,  comme si vous étiez un ballon de rugby , tout en essayant de vous extorquer  le prix maximum . Mais finalement , ils sont excités comme des puces seulement quand c'est  tout un groupe de touristes qui s'offre à leur  vue ( j'ai failli écrire à leur convoitise ; mais c'est leur gagne-pain de porter les valises , sur l'escalier qui monte à cette longue longue longue passerelle qui passe par dessus les voies ; puis de les envoyer prestement dans le filet du compartiment ,  au dessus des têtes ., comme si elles ne pesaient rien du tout .. et vingt kilos ne les effrayent pas . ) .

             Et là, quel étonnement ... aucun porteur ! il était beaucoup trop tôt ... J'ai trimballé ma valise , pas si lourde puisque j'avais laissé un plein sac de livres à l'hôtel  , où je devais séjourner à nouveau à mon retour de Rishikesh . J'avais plus d'une heure d'attente , mais la buvette était ouverte ; et les mendiants ,  unijambistes sur leurs petits chariots , ou pas , simulateurs , ou pas , en pleine forme ... Je suis bon public ,et  riche en Inde . Un verre de thé , fort , sucré , parfumé et brûlant ,  coûte dix roupies , quinze centimes de chez nous ... et à cinq heures du mat ça réconforte tout le monde .

           Dans ce wagon hyper confortable , où l'on vous servait , gratuitement , de l'eau , puis du thé , puis des biscuits , puis tout un repas chaud , pendant les quatre heures que devait durer le voyage et qui se sont révélées gonfler jusqu'à cinq  ,  je me suis trouvée entourée , non d'indiens , mais d'étudiants et de leurs profs : de toutes nationalités , mais beaucoup d'américains , garçons et filles , vivant à Delhi , fréquentant un lycée américain . Le plus grand des profs était serviable , et a envoyé ma valoche dans le filet d'une simple pichenette ..  Tous sportifs , tous enthousiastes , tous bavards , presque tous excités et bruyants , ils  s'apprêtaient à séjourner à Rishikesh ... Le Gange est devenu , ce qui , je m'en suis rendu compte ensuite , est infiniment regrettable pour plusieurs raisons , un terrain de sports nautiques ... Mais je n'étais qu'au début du voyage , et je n'avais pas encore compris le problème ; je me contentais de siroter béatement mon verre de thé ...

 

 

 

 

commentaires