Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Profil

  • Prune Branchesetbosquets
  • Babyboomer
  • Babyboomer

Rechercher

Archives

12 mai 2017 5 12 /05 /mai /2017 07:06

 

 

              Hier ,    Jeudi  , il pleuvait ; il pleuvait  à seaux , à torrents , à étangs entiers  ... j'en ai profité car l'humeur était  , encore , à peindre .  A peindre les incertitudes   de l'instant ; qui n'atteignaient plus les sommets de culpabilité et de mal-être de la veille , mais se présentaient sous forme d'une culpabilité légère du genre " je devrais aller soigner les lépreux , ou les chiens galeux quelque part en Inde , au lieu d'être là confortable avec mes petits pinceaux  et mes couleurs , le cul au chaud et totalement inutile sauf pour distribuer des croquettes aux chats ,  grognons et affamés à cause de la météo , toutes les deux heures . Et à remonter le moral d'Hermione avec un câlin et un petit morceau de biscuit pour pas qu'elle soit jalouse des chats , toutes les deux heures aussi .

                Pour me rendre utile , j'ai donné un coup de fil à une amie ; par l'intermédiaire de laquelle je voulais faire plaisir , peut-être , à une autre amie âgée et assez seule . L'Absolu , d'humeur facétieuse ,  m'a fait un clin d'œil : justement , le coup de fil était , parait-il , salutaire et infiniment bienvenu ,  lui a remonté le moral  , etc , etc ,  ... et elle s'est confondue en remerciements  exagérés - mais ça , c'est son genre . Quand on lui téléphone , on a chaque fois l'impression de refiler une bouée à un naufragé . (*)

             Qu'on se rassure .. La culpabilité ne semble pas m'avoir libérée pour l'instant .

 

 

(*) Chère Jyoti , je ne vois toujours  aucun libre arbitre dans tout ça ! Par contre , qu'est-ce que j'ai tapé dans le sucre et les sucreries ces jours-ci ... j'aurais du lire ton article avant ! Trop tard , on a dévoré les trois plaques de chocolat en deux jours ( C'était du Côte d'Or , fourré à l'orange , plein de saloperies , d'additifs d'émulsifiants de conservateurs , mais délicieux , vraiment  ) ... http://www.shivajyotis.fr/2017/05/pleine-lune-de-mai.html

 

 

         

Chapitre 2180 : jours de pluie

commentaires

J
Chère Françoise, le libre arbitre, c'est aussi décider de se gaver de chocolat (personnellement, je le préfère bien noir !). Tes textes de ces derniers jours me donnent à penser que ta vie a tendance à se cogner aux murs en ce moment. Cette pleine lune tombe peut-être à point pour t'inciter à réfléchir à un but et un élan nouveaux à lui donner (mais peut-être plus réaliste qu'aller soigner les lépreux en Inde...). Avec Saturne et Jupiter rétrogrades c'est un peu compliqué, mais la pleine lune en Balance appelle à l'harmonie et à l'équilibre pour compenser. Soyons patientes (je me heurte moi-même à un mur en ce moment) et surtout essayons de trouver un sujet d'émerveillement et de beauté dans chaque journée pour chasser les épisodes de noirceur. Ca demande des efforts, mais quand ça marche, quel soulagement !! :-) Bises et bonne journée !
Répondre
P
Eh oui , manipulée ! Née en un certain lieu , à une certaine époque , dans une certaine famille , ( on va laisser les vies antérieures de côté pour l'instant ) ayant vécu certaines expériences , etc ... le tout qui conditionnera mes choix , mes goûts , mes dégoûts , mes réactions et mes actions ... donc , les " choix " sont illusoires ... y compris " la possibilité de juger par nous-mêmes des chaînes que nous voulons briser ... " Nous sommes des marionnettes .. dans la pièce jouée par le Brahman , la Vacuité , ou Dieu ...
Mais ça n'est pas une privation de liberté ; ou , si je ressens ça comme une privation , c'est encore mon conditionnement ...
J
De ta réponse, je retire l'impression que tu te vis comme manipulée. Je pourrais retourner ta question : qui/quoi te prive de cette liberté ? Notre libre arbitre se déploie dans nos limites (comme disait Bob Dylan : are birds free from the chains of the skyway ?) et son agent est, à notre niveau, buddhi, l'intelligence discriminatrice. Tout dépend peut-être de ce que nous entendons chacune par liberté. Pour moi, la seule véritable liberté est celle du choix (donc elle ne concerne que nous autres doués d'une capacité de réflexion). A l'intérieur de ces limites (finitude, illusion, action), nous avons le libre arbitre i.e la possibilité de juger par nous-mêmes des chaînes que nous voulons briser. Pour rester dans la confiserie, nous sommes comme une dragée au chocolat : le coeur de chocolat est notre âtman, notre guide intérieur, et l'enveloppe de sucre l'affect et les formatages divers qui empêchent de voir et de goûter le coeur, sauf à la croquer. Aham et ahamkara. Briser l'enveloppe ou pas ne dépend que de nous. Bises et beau dimanche !
P
Chère Jyoti , .. Mais QUI prend la décision , quelle qu'elle soit ? D'où sort cette décision ? Il y a pour moi , à la fois aucune liberté là dedans , et en même temps , la même liberté que pour le mouvement d'une plume dans le vent ( il y avait quelque chose d'Alan Watts là dessus ) . Est-ce que la plume a un libre arbitre ? Bises F