Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Profil

  • Prune Branchesetbosquets
  • Babyboomer
  • Babyboomer

Rechercher

Archives

27 mars 2019 3 27 /03 /mars /2019 06:22

 

            Conques ... comment parler de Conques ... Je vous l'ai dit , je l'ai expérimenté , tant de fois -  dés que je suis là-bas , que je vois l'abbatiale , que je m'en approche  tout contre , que je peux poser ma main amicalement sur la pierre dorée des murs ; dés que je vois les sculptures du tympan - ces  personnages plutôt trapus , dont on sent bien , même pour les anges , qu'ils sont extrêmement terriens et donc auxquels je peux identifier tout mon théâtre intérieur , y compris la main de Dieu qui bénit la Sainte  en biais dans un petit coin , y compris le Léviathan qui avale les pécheurs , et bien sur y compris  les pècheurs et les bienheureux    -  je me sens bien .  Et quand je rentre à l'intérieur -   je me sens comprise et aimée et acceptée  , je me rassemble  . L'abbatiale est ma Bonne Mère , une figure de la Mère Divine , une cristallisation de la prière et de l'amour et de l'ouverture du coeur des gens qui l'ont construite , y compris les vitraux dont  la simplicité  m'emplit de gratitude ...  et peu m'importe à ce moment là la mythologie chrétienne , qui n'est pas ma tasse de thé .  

         Mais je n'ai pas encore pardonné à Christian Bobin , dont j'ai acquis  , avec avidité , le livre sur Conques ( une nouveauté ? ) , d'avoir écrit  quelques lignes absolument masculines à son sujet .  Il ne s'agit que de quelques lignes au milieu d'un livre entier , et je n'ai certes pas fini de découvrir , de me nourrir du reste , à toutes petites inspirations  ...  mais ces lignes , on sent tellement qu'elles sont écrites par un mec , que ça m'a fait cracher de colère comme un chat  , les poils et les cheveux  tout  dressés d'indignation  .  Comment a t'il pu écrire ça au sujet de ma Mère Divine à moi ?  A part ça , tout le livre , est , bien entendu , magnifique ... quand on apprécie Christian Bobin .  Par contre , ces trois ou quatre  lignes , je ne  lui ai pas encore pardonné de les avoir écrit .

 

 

Chapitre 2442 : Conques , et Christian Bobin

commentaires