Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Profil

  • Prune Branchesetbosquets
  • Babyboomer
  • Babyboomer

Rechercher

Archives

1 mai 2019 3 01 /05 /mai /2019 10:55

       

         Hier , j'ai invité une vieille amie à la maison pour le repas de midi . Elle vieillit plus que mal , tourne en rond dans sa tête , déprime , perd l'équilibre ,  tombe et divers autres maux ... c'était , pour plusieurs raisons , assez compliqué de l'inviter - il faut aller la chercher chez elle , la soutenir physiquement et moralement , embarquer sa petite chienne qui a passé tout le trajet à  l'aller à essayer de bouffer désespérément  la cage où je l'avais enfermée ... mon amie a plongé  à toute vitesse dans ce tourbillon dépressif depuis que ses enfants lui ont interdit de conduire , il y a trois ans je crois . Quelques remarques , assez violentes qu'elle me rapporte comme dites par sa fille me terrifient ; mais je ne les ai pas entendues , donc je ne connais rien du contexte où ça s'est dit , et ça pouvait être seulement un échange de plaisanteries d'un goût douteux concernant sa façon de gérer son argent ... dit par quelqu'un qui a le pouvoir de l'âge , à quelqu'un qui est en position de faiblesse .

          Bref ! le repas s'est bien passé , quoiqu'elle ait été vite fatiguée ; Philippe , le chérubin , a fait toute la vaisselle pendant que mon amie et moi prenions le café ... et j'ai ramenée mon amie chez elle pour une petite séance de relaxation .

          Et je me vois fonctionner ... tout cet ego conditionné par l'enfance . Qui se méfie des groupes à moins qu'on n'y soit en relation avec son coeur  (  bien sur , je n'avais aucune envie d'aller manifester pour le premier mai ) , qui est surtout touché par les  personnes âgées  malgré leur apparentes bizarreries  , qui apprécie plus que tout la solitude mais ne s'autorise pas toujours ce luxe egocentrique  ... c'est rigolo , comme on prend un pli à  huit ou neuf ans ,  et que le pli reste  ; mes grandes sœurs étaient parties de la maison pour se fiancer ,  terminer leurs études avec succès  ; mes parents , face à la vanité de la réussite , ont commencé à déprimer  ( pourtant , ils n'avaient qu'une cinquantaine d'années ) ; ma marraine , toujours frustrée et qui n'avait jamais fait d'études , s'est lancée dans une ménopause de grande classe ; ma tante était toujours aussi colérique .  La petite fille en a déduit que c'était à elle , seule face à toute cette pagaille de la souffrance , de prendre en charge  . Résignée , à l'époque , à n'entrer dans son paradis que par la porte ouverte par les livres ... et les sucreries  ( l'enfant aurait bien passé du temps à dessiner , mais ça n'était guère permis  , et surtout  il n'y avait pas de temps . ) 

         Bon ! voilà donc les racines avec lesquelles cet ego a poussé  ... les racines ne font pas l'arbre . Mais , tout de même , certaines sont tellement profondes et les réinvestir , reprendre des chemins anciens , lui donne tellement l'impression de sécurité à l 'ego  . Je parle de cet ego , je parle des racines particulières de cet ego parce que c'est celui que je connais le mieux ; mais je vois , de plus en plus , à tout moment ,  que tous les egos fonctionnent pareil ... tellement figés dans leurs plis , dans les décisions prises quand ils avaient six ou sept ans ou huit ou neuf ans  ... vous , moi , votre Jules , Macron ou Trump ou Poutine ... comment ça se fait qu'on arrive à se comprendre , vous et moi , de temps en temps ?   Merveilleux ! Incroyable ! le monde n'a pas encore explosé !

        

         

             

Chapitre 2455 :  pelures d'oignon

commentaires