Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Profil

  • Prune Branchesetbosquets
  • Babyboomer
  • Babyboomer

Rechercher

Archives

7 août 2019 3 07 /08 /août /2019 05:36

 

                Bon , c'est le mieux , ou le moins pire ,  auquel j'ai pu amener ce dessin ... Hier soir , l'atmosphère du sous-bois me paraissait enchanteresse , et me faisait penser aux pentes couvertes de cyclamens de Crète à l 'automne . Ce matin , passé par le filtre du scan , ça me rappelle quelques abominables promenades du Dimanche de l'enfance, dans l'arrière-pays niçois ( l'envie de vomir pendant le trajet , l'angoisse , l'ennui ... ) . Bref ... j'ai pas mieux pour le moment . Faut dire ,  je n'ai pas beaucoup de temps ces jours-ci .  Mais à mon goût , ça traduit tout de même la légèreté de cœur qu'apporte le lecture de ce poème  -  à la fois au cerf , et à la souris apprentie sanskritiste .

 

              Je vous mets la traduction d'un site qui s'appelle " Geet Ganga"  pour le moment  : car chaque fois que je choisis un mot pour faire une traduction française , j'hésite , je le  pèse , le soupèse , le rejette ... il y a des milliers de traductions qui ont été faites , pourtant ! mais celle qui me correspond ne veut pas se présenter  - en fait , c'est peut-être simplement que , n'ayant pas atteint cet état d'éveil , je ne me considère pas qualifiée pour traduire de façon authentique . Chaque fois , je me demande : est-ce que Sankara a voulu dire ça ? ou plutôt ça ? 

             Par rapport à la traduction , par exemple , de Swami Vivekananda , elle a le mérite de dire " That " au lieu de " He ", en parlant de la Conscience de Siva . (  " Cela" , au lieu de " Lui " , parlant de " Dieu" )  Par contre , elle cède , comme nombre de ses copines , à l'envie de traduire et d'expliquer du même coup  . Il faudrait un poète - Alain Porte a du en faire une traduction , je vais chercher ça ...

 

      

Traduction GEET GANGA

1) I am not mind, nor intellect, nor ego, nor the reflections of inner self. I am not the five senses. I am beyond that. I am not the ether, nor the earth, nor the fire, nor the wind (i.e. the five elements). I am indeed, That eternal knowing and bliss, Shiva, love and pure consciousness.

2) Neither can I be termed as energy (Praana), nor five types of breath (Vaayu), nor the seven material essences (dhaatu), nor the five coverings (panca-kosha). Neither am I the five instruments of elimination, procreation, motion, grasping, or speaking. I am indeed, That eternal knowing and bliss, Shiva, love and pure consciousness.

3) I have no hatred or dislike, nor affiliation or liking, nor greed, nor delusion, nor pride or haughtiness, nor feelings of envy or jealousy. I have no duty (dharma), nor any money, nor any desire (refer: kama), nor even liberation (refer: moksha). I am indeed, That eternal knowing and bliss, Shiva, love and pure consciousness.

4) I have neither virtue (punya), nor vice (paapa). I do not commit sins or good deeds, nor have happiness or sorrow, pain or pleasure. I do not need mantras, holy places, scriptures, rituals or sacrifices (yajna). I am none of the triad of the observer or one who experiences, the process of observing or experiencing, or any object being observed or experienced. I am indeed, That eternal knowing and bliss, Shiva, love and pure consciousness.
 
5) I do not have fear of death, as I do not have death. I have no separation from my true self, no doubt about my existence, nor have I discrimination on the basis of birth. I have no father or mother, nor did I have a birth. I am not the relative, nor the friend, nor the guru, nor the disciple. I am indeed, That eternal knowing and bliss, Shiva, love and pure consciousness.

6) I am all pervasive. I am without any attributes, and without any form. I have neither attachment to the world, nor to liberation. I have no wishes for anything because I am everything, everywhere, every time, always in equilibrium. I am indeed, That eternal knowing and bliss, Shiva, love and pure consciousness.

 

 

 

 

Chapitre 2479 : Nirvana Sadakam (2)

commentaires