Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Profil

  • Prune Branchesetbosquets
  • Babyboomer
  • Babyboomer

Rechercher

Archives

10 octobre 2019 4 10 /10 /octobre /2019 22:16

 

           Nous sommes partis quelques jours vers l'Alsace  ... et rentrés ,  hier soir  , sous une pluie battante qui a duré plusieurs heures  - pour trouver notre coin de Cévennes sec et ensoleillé . J'étais fort  contente de partir en vacances ; mais j 'ai si mal dormi durant ces cinq nuits , ( moi qui suis pourtant une bonne dormeuse , dés que j'ai un espace à moi ) que je suis revenue  hagarde , la tête lourde , les pensées peu claires et des crispations dans le cou . Mais comment faire ? J'adore partir avec mon compagnon ... seulement ,  à la maison , si je me réveille dans la nuit ,  et m'inquiète de sa respiration précipitée , je déménage rapidement sur le canapé du salon , le laissant à son triste sort ; et je médite , ou m'endors rapidement  ... Puis , je peux toujours faire la sieste pour équilibrer une nuit trop courte . Mais là ...

      J'ai profité de ces vacances , pourtant , et des insomnies nocturnes , pour lire la biographie de Thomas Merton , auteur dont j'avais découvert une si belle citation l'autre jour ,  mise  par Sally Kempton   en exergue de son chapitre sur Lakshmi ( au fait , s'il y a une région qui chante la gloire de Lakshmi en ce moment , c'est bien l'Alsace , avec ses somptueux paysages vallonnés , striés de  vignes d'or pur - et quelle merveille !  puis , le vin d'Alsace , il est vraiment bon ! )

    Mais j'ai été bien embarrassée par cette biographie . Intitulée " La nuit privée d'étoiles " , elle est extrêmement bien écrite : le gars ne se contentait pas d'être un intellectuel , il est aussi un bon écrivain , ce qui rend le bouquin intéressant . Les trois premiers quarts du livre racontent sa jeunesse pleine de souffrances et de tourments ;  j'ai été tout de même un peu gênée par le manque d'indulgence et de compassion du Thomas Merton adulte ,  écrivant le livre , à l'égard du Thomas Merton enfant et adolescent .
Ensuite , il y a la rencontre salvatrice avec la foi catholique ... Un genre d'éveil , semble-t-il , qui lui a fait atteindre , enfin ! la paix du cœur et la joie . Surtout quand il s'est enfin décidé à entrer à la Trappe , ce qui semble lui aller comme un gant . Bon ! J'ai toujours un peu rêvé d'être nonne , ou moine , et j'étais contente pour lui ... Et  pourtant  ,  à ce moment -là , ma légère gêne s'est muée en affolement total - la religion chrétienne , notamment catholique , telle qu'il la décrit , est un ensemble ahurissant de croyances parfaitement anxiogène et culpabilisatrice ... ( d'ailleurs , rien que cette idée de " pêché originel " , si c'est pas déjà une invention délirante  ... ). En outre , extraordinairement étriquée -  la rencontre avec le Christ semblant la seule façon de trouver le salut, et le christianisme  la seule voie de libération possible (  D'où la nécessité pour les chrétiens de faire du prosélytisme , bien sur ) . Puis , pour eux , on a la chance - incroyable ! - d'être vivant ! et faut profiter de cette vie pour être sauvé vite vite avant l'horrible mort ... Parce que la Mort nous guette ... Satan nous guette ...  l'Enfer nous guette ... ( là aussi , quelle belle invention , l'Enfer ... Comme s'il n'était pas déjà sur terre , dans nos têtes et nos cœurs ... )

        Miséricorde !  Comme les mythes religieux  de l'Inde  me paraissent sympathiques , et ouverts , et moins portés à manipuler la peur  ,  en comparaison !  Je vous résume sommairement  ce que j'en ai compris :

           L'Absolu ( qu'on peut aussi appeler : Cela . Mais aussi ,   Dieu , ou Vishnu , ou Siva , ou la Shakti , ou La Mère Divine ... ) s'embêtait un peu , à force d'éternité  ; si bien qu'Il , ou Elle , a créé tous les êtres et les mondes  , à partir de Lui-Même ( d'Elle-Même ! )  pour Se distraire ... le Jeu , dans notre vie , sera de Le retrouver en nous , et de découvrir que nous sommes Lui , ou  Cela  . Et si on n'y arrive pas dans cette vie , faut pas s'inquiéter : ça sera pour la prochaine vie  ... pas de stress ...

         Et donc ... Dieu ( Ha ! )  sait pourtant que j'ai le plus grand respect pour tous chrétiens , et tous moines et nonnes , je l'ai dit et redit  ...  mais cette biographie me semble d'un esprit si bizarre et étriqué . Est-ce une œuvre de jeunesse ? Je ne sais ...  en outre , j'avais vu , quand j'avais cherché à savoir qui était ce Thomas Merton , des photos de ce type avec le Dalaï Lama , tous deux souriants , je l'avais donc considéré comme quelqu'un d'ouvert . ??? ... A suivre !

          Et pour m’empêtrer  encore davantage dans mes démêlés à rebrousse-poil avec le christianisme , voilà que j'ai passé l'après-midi au piano à déchiffrer une cantate de Bach  -  parce que j'ai eu l'idée lumineuse de m'inscrire à une chorale qui chante de la musique sacrée . Chanter du Bach , j'en rêvais ...   Mais quelle horreur ! les paroles ont été traduites en français par un prêtre consciencieux  ; et je ne sais pas si j'arriverai à chanter de tout cœur des paroles qui  me correspondent si peu ... quand c'est en allemand , langue que je ne connais pas du tout , je me contente d'une vague traduction , et ne m'en soucie pas trop . Mais là ...

 

 Et lorsque tu m'éveilleras

Avec bonté tends moi les bras

O mon Sauveur alors mes yeux

Verront ta gloire en haut des cieux

Exauce- moi Seigneur Jésus , toi qui m'entends *

Je te louerai  dans tous les temps ...

* (mais , Nom de Dieu !  qu'est-ce que c'est que ce genre de mercantilisme ... )

 

 

     

Bon , tant qu'on  y était , on a fait un tour au musée de Colmar ... Grunewald me parait toujours un coloriste étonnant - bien que ses personnages aient quelquefois des détails anatomiques un peu bizarres , des paluches énormes et des petits visages simiesques ... cette image du Christ Rédempteur me laisse , là encore , sceptique ....

Bon , tant qu'on y était , on a fait un tour au musée de Colmar ... Grunewald me parait toujours un coloriste étonnant - bien que ses personnages aient quelquefois des détails anatomiques un peu bizarres , des paluches énormes et des petits visages simiesques ... cette image du Christ Rédempteur me laisse , là encore , sceptique ....

commentaires