Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Profil

  • Prune Branchesetbosquets
  • Babyboomer
  • Babyboomer

Rechercher

Archives

21 novembre 2019 4 21 /11 /novembre /2019 10:38

              

 

          Hum , quand j'ai eu presque terminé cette peinture , je me sentais apeurée et dépressive . Ca se passait vers les cinq ou six heures du matin - j'avais regardé Dimanche un film sur Hartung   , il disait qu'il peignait la nuit ; ce matin , désireuse de continuer la peinture  commencée la veille ,  je me suis dit " pourquoi pas moi aussi ? " bien que , d'ordinaire , je consacre les heures très matinales à des études plus " spirituelles " ... ) . Je ne me sentais pas très à l 'aise à l'idée de partir à Paris ;  une paysanne dans la grande ville luxueuse ... et puis , maintenant ,  nous voilà tous deux enrhumés et fatigués par cette grippe  ... Bien entendu , un petit séjour au bon air revigorant de la capitale  risque d'apporter  un mieux .  L'expo sur Léonard, il n'y faudra pas compter , nous aurions du réserver il y a six mois , et puis ,voir des œuvres pas très grandes , en concurrence avec une centaine de touristes amateurs d'art pour chaque tableau ... Mais Guimet , surement : pataude paysanne  ou pas , je m'y sens accueillie  . Et , j'espère , le musée d'Orsay et une expo sur les naïfs  au Musée Maillol . Largement de quoi faire , pour ces trois jours ...

             Mais tout en contemplant mon dessin  ( presque terminé ! ) que je trouvais , comme moi-même , apeuré et dépressif ( et puis , ce pantalon si bizarre , qui ressemble à un  de mes pantalons de pyjama - un des pires cauchemars , celui où on se retrouve , à poil , ou en pyjama , dans une assemblée inconnue et sérieuse ... ) , j'ai d'abord ajouté une poche à son manteau ,  pour pouvoir mettre les Carnets de Pélerinage de Swami Ramdas . Mais le dessin , et moi-même , étions  toujours lugubres et frissonnants  ...  Enfin , m'est venue ( d'où , alors  ? ) l'envie d'ajouter des petits signes sur l'écharpe du personnage , indiquant que son écharpe était de laine . Bien entendu , c'est une écharpe tricotée à la main , et certainement avec amour . Moi qui ai longtemps  snobé le fait que ma maman et ma tata ne savaient donner de l'amour que par leurs tricots !  Parce que ,  tout de suite ,  est venue une sensation de sécurité ...  Le personnage était , certes , original ou décalé , mais il avait la force d'assumer sa tenue bizarre . La ruelle noire dans laquelle la scène se passe n'est pas vraiment attrayante ni sympathique , qu'importe ! Souris et humaine restent calmes  , sachant que rien ne dure éternellement  .  Tiens , plutôt que de dessiner , je devrais bien  plutôt me remettre à tricoter , une écharpe c'est facile   ! - comme si je m'ennuyais !

 

 

 

Chapitre 2524 : Trouver son chemin

commentaires