Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Profil

  • Prune Branchesetbosquets
  • Babyboomer
  • Babyboomer

Rechercher

Archives

15 décembre 2019 7 15 /12 /décembre /2019 05:13

        

      ... C'était le début du haïku que je vous citais hier . La joie avait été complète quand Baptiste était revenu d'une balade nocturne , miaulant qu'il avait faim et devait se réalimenter d'urgence  ...

 

          Du coup j' ai écrit , moi aussi , un petit poème court :

 

                               le gros chat rentre mouillé

                                        il supporte

                                                   que je l'embrasse

 

            ( Baptiste , dés qu'il a fait froid , il y a deux ou trois semaines ,  a commencé à se suralimenter avec sérieux - en prévision , m'a t-il dit , de l'hiver , qu'il sentait devoir être rude  . Il tend , de mieux en mieux , vers la forme sphérique - mais , attention ! toujours sportif !  s'enlevant avec légèreté pour sauter sur le plan de travail de la cuisine au cas où il resterait de la crème dans le petit bol ,   s'aventurant à l'extérieur par tous les temps ...   Dieu merci , ses dimensions ne l'empêchent pas de passer (  encore? )  par la chattière ... Et c'est toujours un bonheur de le prendre dans ses bras , mon chat tout rond ! ) 

        Ce matin , réveil seulement à cinq heures .  J'ai bien dormi , mais me sens fatiguée , triste , encore - mais surtout fatiguée ... Je vais m'allonger dans le salon , j'allume une petite bougie devant les deux portraits de maîtres spirituels sur la cheminée , de personnes pleines d'amour ... Je repense à la journée d'hier . J'ai accompagné G. à un concert de chant de Noël ( euh , c'était une chorale d'amateurs , et je n'ai pas partagé son total enthousiasme ; sauf que , comme elle , je me sens vraiment bien dans la chapelle où le concert a lieu ) . Puis , je lui ai proposé une tisane à la maison - mais c'était un combat épuisant contre sa déprime et sa peur . Dieu , quelle fatigue ! A chaque  pensée un chouïa positive qui pouvait me venir , concernant sa situation ,  elle trouvait un argument pour la combattre . C'était vraiment mental contre mental . C'est probablement ce qu'il faut que j'évite avec elle , me contentant de lui proposer des relaxations , ou un travail avec la lumière intérieure . 

          Du coup , je n'ai pas eu le courage , le soir , d'aller à un autre concert de Noël , qui aurait certainement été bien meilleur ... et je suis restée à traîner devant la télé . Ah , oui , mais par contre , j'ai pu échanger un bon moment au téléphone avec une autre amie , qui partage , elle aussi , ce " chemin spirituel " qui m'est cher ; coup de téléphone  inhabituel , car , d'ordinaire , je n'aime guère lui téléphoner , tant elle a l'air accablée par toutes sortes de douleurs et malheurs , elle aussi .

          Sous le regard plein d'affection et d'indulgence de Neem Karoli Baba et de Jillelamudi Amma  , je sens petit à petit  l'amour , ou la lumière , qui revivifient   - tout à fait  comme quand on démarre un feu dans la cheminée  : une petite flamme au début , ça met quelquefois du temps à prendre ...    -    ... toute cette zone du cœur , du milieu de la poitrine , est à nouveau vivante et pétillante .

                                La fatigue est partie .

                              Mais je sens vraiment qu'il faut que je reste concentrée sur cette zone du centre de la poitrine - du chakra du cœur ... Instant après instant ... 

  

commentaires