Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Profil

  • Prune Branchesetbosquets
  • Babyboomer
  • Babyboomer

Rechercher

Archives

17 février 2020 1 17 /02 /février /2020 07:11

 

         Hier soir , j'ai alterné  rangs de tricot et lecture des poèmes de Po Chu Yi ... Avec cette pluie , et ne me sentant pas inspirée pour peindre  , j'ai commencé ces derniers soirs à tricoter une écharpe . Mon premier projet était tout simplement une écharpe à raies irrégulières ,  bleues et blanches . Mais je suis incapable de tenir un ouvrage devant moi et de m'en tenir à un projet relativement sobre , alors que toutes les chatoyantes couleurs du spectre , ou presque , s'offrent à moi ,  sous forme de restes de pelotes moelleuses ...  je subodore qu'il en est de même pour Noisette , car lorsqu'on est allés au cinéma la semaine dernière , trois pelotes étaient sorties du panier à ouvrage , et avaient descendu l'escalier toutes seules . Bref , il y aura du rose , deux sortes au moins de rouge , deux sortes de bleu , et du blanc ... Et voilà maintenant que je regrette de ne pas avoir de noir . Mais non , pas de noir ! La prochaine fois ...

        Après avoir , donc , sérieusement lu le volume sur  Po Chu Yi  ( le préféré de Philippe ) , je me rends compte que  Lu Yu  m'attire  davantage  ... Bien entendu , je suis incapable de comprendre le moindre mot de chinois ;  je dois me contenter d'admirer la calligraphie , et de savourer les traductions  ...

 

dans la vieillesse les liens avec le monde vulgaire se défont

dans l'oisiveté les choses poétiques abondent

j'enlève du sable pour rétablir le cours du ruisseau obstrué

je plante des tuteurs pour protéger les nouveaux lotus

la partie d'échecs terminée , allongé je contemple les montagnes

de retour de la pêche , je rame en chantant

combien d'années me reste-t-il à vivre ?

avec le vent et la lune je suis fort aise

 

( A cinquante-neuf ans ) . Il a alterné les périodes où il était haut fonctionnaire , administrateur , ou militaire  , quelquefois en faveur , quelquefois discracié ,  au gré de l'Empereur et des changements de régime ... 

 

de mon rêve mélancolique je me réveille en sursaut

à la petite fenêtre percent les premiers rayons

un oiseau mélodieux siffle dans un arbre de la cour , adorable , j'ignore son nom

jadis occupant des fonctions j'ai voyagé ,

au milieu de la poussière passant la moitié de ma vie

sur un ordre j'attachais ma ceinture et sortais ,

"dong dong" au moment où l'on frappait la dernière veille

maintenant que j'habite dans la montagne , bien que libre ,

je me  lève de bon matin avec un programme devant moi

je rince la pierre à encre et essuie la table

je me mets à sourire , satisfait , le sentiment tranquille

 

       Naturellement , j'apprécie beaucoup  ... Moi qui ai tellement besoin  d'avoir " un programme devant moi " pour me sentir bien . Et en outre , vous le savez  , ma difficulté personnelle est de ne pas le charger trop , ce programme ( à cause de cette empreinte d'enfance ,  où j'ai été ensevelie sous un programme trop lourd ) . Bon !  Aujourd'hui , il pleuvote encore , je ne crois pas que je jardinerai , encore ... Peindre , certes ! ce matin . Puis ,  aller voir la voisine cet après-midi -  hier j'étais trop fatiguée et  enrhumée  pour le faire ; et surtout , j'ai plein de couture en retard , des rabibochages , et un projet de rideaux avec des saris achetés il y a longtemps , dans la petite ville près d'Anandashram ... rien de chatoyant , non , ce sont des saris pour les ashramites -  du coton tout blanc , tout simple , avec  juste une petite bordure de plusieurs bleus différents ...

 

 

 

commentaires