Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Profil

  • Prune Branchesetbosquets
  • Babyboomer
  • Babyboomer

Rechercher

Archives

3 avril 2009 5 03 /04 /avril /2009 07:21

      Dans les années soixante-dix , je crois qu'on disait : " danses folkloriques " . J'en ai fait un peu , et puis l'emplacement du cours n'était pas pratique , j'ai arrêté pour une petite trentaine d'années .Mais l''autre  jour à la chorale , l'enthousiasme de Marie-Noêlle m'a redonné envie ( Jai "oublié" de reprendre les claquettes à mon retour de l'Inde ; faut dire que je me suis traînée pendant un mois entre les inhalations , les kleenex et la couette  en Février , avec prof de yoga absente ; aussi , je crois que la musique était un peu trop hard pour moi , finalement . En écouter toutes les semaines ... ) 
         Mais danser me manque un peu ; donc , le groupe " les Farfadets " organisant un atelier de danses traditionnelles tous les premiers Jeudis du mois à Anduze , je m'y suis pointée hier soir . Ouh là là , quand je suis rentrée dans la grande salle , c'était pas comme pour les claquettes , la moyenne d'âge devait tourner autour de soixante-quinze ans ... j'ai gloussé intérieurement , en me disant que ça n'allait pas être trop difficile  . Y'avait juste deux jeunes qui s'activaient autour de fils électriques ,baffles , etc... J'étais arrivée à l'heure ; ce qui veut dire en avance , à cause du  quart d'heure Anduzien ( qui  suivant les villes , prend le nom de  quart d'heure Aixois , etc ... )  Je voyais entrer tête chenue après tête chenue ... deux ou trois femmes d'une quarantaine d'années sont arrivées , mais seuls les musiciens étaient jeunes . Allez , on va faire danser mémé ...

       Eh ! ils ont attaqué en douceur avec une danse en cercle , pas trop difficile , et le rythme n'était pas vraiment " quatrième âge " ...les musiciens étaient bons , violoncelle , flûte , guitare , et une chanteuse à la voix ravissante . Rien que ça c'était déjà un vrai plaisir ...  a suivi une bourrée , puis une autre bourrée à deux temps qu'on a repris plusieurs fois pour faire bonne mesure . Je commençais à être sacrément essoufflée ... mon Dieu que ces danses durent longtemps , je m'assierai volontiers pour reprendre haleine  moi ... mais non , personne ne s'assied ... l'animateur a proposé une petite valse pour entretenir ; petite , mais en fait elle n'arrêtait jamais ; ensuite une autre ; et puis ,  zou ! on a attaqué la polka ... misère , j'étais rouge ,suante , haletante  épuisée , j'arrivais  péniblement à soulever mes lourds pieds chaussés de mes lourdes bottines ; je tenais le coup ,  l'amour propre  et la jolie musique aidant ( et puis , il faut bien le dire , le plaisir de danser , de glisser dans le rythme , les pas étant faciles à mémoriser pour la plupart ,  le bonheur de danser sur une musique vraiment plaisante ) Et pendant ce temps ,  pépés et  mémés continuaient à tourner gaillardement , sans faire de sauts exagérés ,mais sans avoir l'air aussi fatigués que moi ... je me suis affalée sur une chaise pendant la pause , j'ai bavardé un peu avec la  dame à cheveux blancs à côté de moi , qui a avoué avec coquetterie soixante-dix neuf ans bien sonnés . 
         
Moralité :1 )  la danse trad , ça conserve 
                         2)  et moi , faut que je perde quinze kilos d'urgence ! il y a plein d'ateliers dans tous les villages autour ...

commentaires

luside 03/04/2009 22:55

Merci Françoise, pour ce témoignage ! Avec ma toute jeune cinquantaine, je me suis moi aussi récemment culpabilisée de me trouver essouflée avec ma dernière polka ! Bon, mais c'est une question d'entraînement : il y a un bal "danse trad pour les nuls" mercredi prochain à St Jean. Ca t'inspire ???