Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Profil

  • Prune Branchesetbosquets
  • Babyboomer
  • Babyboomer

Rechercher

Archives

10 décembre 2012 1 10 /12 /décembre /2012 06:00
 
       Ce matin tôt , très tôt ... éveillée par un mal à l'aise à l'âme tout autant que par le Rajounet ronronnant sa gratitude contre mon oreille . Le cadeau envoyé par ma soeur , la puînée cette fois  , en était la cause : deux petits savons  d'hôtel , savons " d'invité " , spécifiés à moi adressés , au milieu d'un   carton destiné au Noël de maman , dont une utilité supplémentaire est d'essayer de culpabiliser les récipiendaires en leur rappelant qu'ils dépensent pour de l'inutile à Noël ; le carton ,  contient , comme d'habitude , une boite de biscuits estouffegarre , un paquet de café ou peut-être deux , une couverture aux couleurs sombres ,( surement fabriquée  par une association d'aide à des enfants orphelins , bien évidemment du Tiers-Monde  ... ), et deux petits sapins de Noël en chocolat  " pour les auxiliaires de vie "  .  ( Il faudra que je me souvienne de ne plus rapporter à cette soeur d'écharpe indienne aux couleurs chatoyantes  ou de turquoises , comme je l'ai fait quand que je revenais de mes pélerinages indiens ... ça doit lui poser problème  , surement ) . Maman a décidé de prendre tout ça avec amour maternel , et s'exclame qu'elle sera heureuse de manger les biscuits , de boire le café ... elle pensera , à chaque fois , à la gentillesse de ma soeur qui a pensé à elle .
                       Et moi ... je  me demandais par quel bout les prendre ces petits savons . Les vieux souvenirs d'enfance où j'étais étouffée  dans les méandres des infernales taquineries sororales  ne demandaient qu'à ressurgir ,
 
guilt.jpg
 
mais je n'avais pas envie de replonger là dedans . Ce cadeau , ces deux petits savons au basilic sacré -  si minuscules soient-ils au milieu de ce paquet de survie , elle a fait l'effort de penser à moi ; peut-être qu'elle pense avec rancune que " c'est bien bon pour Françoise " ; peut-être aussi qu'au sein des malheurs et des dénis et de l'humour compliqué qu'elle accumule , elle commence à me remercier de prendre soin de sa mère , le matériel et le moral ,  depuis bientôt dix-sept ans , lui évitant la moindre petite charge à ce sujet .  Que m'importe ? Ce qui compte , c'est ce que j'en fais . Je décide que c'est gentil de sa part  ... Surtout , ne nous emberlificotons pas dans ses méandres à elle ... C'est Dieu lui-même qui m'envoie ces petits savons , Dieu lui-même qui m'a envoyé ma soeur pour m'asticoter ...
             Un malaise enfantin me demeurait . Je le ressentais comme une longue et profonde égratignure , de la gorge tout au long de la trachée artère  ,  jusque vers le profond des poumons ... une douleur que je ne commentais pas : j'ai passé maintenant le temps , bien nécessaire à une époque , de commenter .
           Je me suis contentée de respirer avec la douleur ... des narines au plus profond du corps . Confortable dans la nuit , étendue de tout mon long  sur le matelas  acueillant , , dans la chambre tiède , je respire .. inspir , expir ... j'accueille la douleur , je me concentre , je m' ouvre à cette sensation  ...  Et le OM s'impose à moi . Du sommet du crâne jusqu'à la racine  , je respire avec ce OM ... La douleur se transforme , c'est la  joie qui envahit  ... irrépressible , ravageuse , paisible ... la Joie .  Je me souviens alors  de la merveilleuse introduction à l'Isha Upanishad , que je découvrais  hier soir ( je n'ai pas encore lu toute l'Upanishad , ni recopiée .) Que de mondes s'offrent  !
 
 
Aum. That unmanifested Brahman is
 
perfect, and This manifested Brahman is
 
also perfect. Fullness proceeds from fullness.
 
Taking fullness from fullness, all that
 
remains is fullness.
 
Aum Peace! Peace! Peace!
 
 
 
( Je viens de regarder plusieurs traductions , aucune ne me convient ; je pique ces vers , en anglais , sur un site indien ...  essayons .. bien que je ne sois certainement pas qualifiée pour le faire ; puissiez vous voyager avec ces quelques mots , toute cette belle journée ...
 
   Om . Le Manifesté est parfait ; et Le Non-manifesté est également parfait . La plénitude vient de la plénitude . En enlevant la plénitude à la plénitude , tout ce qui reste est plénitude . Om , Paix ! Paix ! Paix ! ...
 
 
 
 
 
 
   

commentaires

adeline Gourd 10/12/2012 15:19

Tes démêlés avec tes soeurs ne me concernent pas, Dieu merci! mais sans vouloir être alarmiste (tu peux me traiter de bassement matérialiste si tu veux!) les symptômes de douleur que tu décris
ressemblent un peu trop à ceux de l'angine de poitrine pour mon goût... Ne pourrais tu pas à l'occasion y faire allusion devant un médecin? ce serait bête de devoir renoncer aux séjours indiens qui
te revigorent tant alors qu'un traitement facile est disponible! Amitiés Adeline

Prune Branchesetbosquets 10/12/2012 19:21



Merci , c'est très gentil de te soucier de ma santé ! mais tu sais ,  c'était une douleur  pas si intense que ça , seulement localisée sur toute une longueur " verticale
, j'aurais dit un métre de longueur au milieu du corps ... pas limitée à la zone du coeur physique .  J'imagine que  l'angine de poitrine c'est plutôt à
gauche ...  enfin , je regarderai sur les forums internet .  Ouh là , quelle description bizarre  et détaillée de mes symptômes ! je les ai décrit par le menu dans l'article
parce que je me dis que cette façon d'apprivoiser les blessures de sentiments peuvent servir à quelqu'un qui lit , même si c'est  peut-être à une seule personne ..; amitiés ,
Françoise