Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Profil

  • Prune Branchesetbosquets
  • Babyboomer
  • Babyboomer

Rechercher

Archives

13 janvier 2013 7 13 /01 /janvier /2013 05:14

 

 

      C'était le titre d'une peinture que j'avais faite il y a bien dix ans ; j'essaierai de la retrouver pour   la prendre en photo  ..  La peinture essayait de faire comprendre que c'est une attitude intérieure . Qui se sent riche , qui se sent pauvre .

         J'ai eu de la chance , mes parents nous ont toujours fait sentir qu'on était riches , même si on était de bien petit-bourgeois ; et sans nous fourguer de culpabilité à ce propos  . Super ! L'avantage d'une éducation non -chrétienne , pas d'allusion aux petits chinois - c'était les petits chinois qui faisaient les délices des patronages et des punaises de sacristie , à l'époque . On mangeait à sa faim , j'avais une paire de chaussures l'hiver et une l'été , une robe neuve chaque été que me faisait tata Lili ou la couturière  - à la maison , j'avais un tablier - et en plus , on voyageait un mois par an , découvrant en campant la France et l'étranger ( ça n'était certes pas ce que moi j'appréciais , étant petite , mais  mes parents adoraient ces vacances  itinérantes , c' était pour eux le top de la bonne vie , ainsi qu'une voiture où sept personnes  tenaient quasiment à l'aise ) Peut-être maman se souvenait-elle des engelures et des doigts crevassés de sa propre mère qui allait faire la lessive au lavoir , ou dans le torrent à Gap - elle m'en parle quelquefois .  Des enfants de maintenant pourraient nous considérer avec commisération . Ce qui m'en reste , c'est le sentiment , actuel , d'être confortablement riche ( et que je m'achéte , ou non , une trentième paire de chaussures  ,  en général deux par an , mes pieds ne grandissent plus ..  n'a pas grand chose à y voir . En 1935 , le prix d'un manteau pas très chaud , un de ceux qu'on a pour soixante euros maintenant , c'était un mois du salaire d'une jeune prof . Rien à voir avec les échelles de valeur actuelles  ...  ) . Bon , alors la  richesse ...  c'est d'être en harmonie avec l'expérience qu'on vit dans le présent . Non ? En fait , on se sent pauvre dés qu'on a le désir d'autre chose , ou l'envie  ..

 

         Et la misère ? Une amie me disait l'autre jour qu'elle avait , en visitant le Tibet , compris que ce que c'était que la misère . Autrefois au Tibet , me disait-elle , les gens étaient pauvres mais ils mangeaient à leur faim . Depuis que Lhassa a été transformée par les Chinois qui y ont introduit la civilisation , les enfants qui mendient ont faim . Je ne suis jamais allée au Tibet , j'ai tendance à la croire .. mais les gens pouvaient très bien crever de faim avant que n'arrivent les chinois . Je me souviens avoir lu un roman du genre réaliste écrit vers 1920 par Maria Borrely , concernant un village de la vallée de l'Asse ( c'est la vallée qui est paralléle à celle de la Bléone )  ; elle y décrit des paysans dans la misère absolue , des empoisonnements parce qu'une famille avait mangé du pain moisi . Au XXe siècle , en France ... Donc , au Tibet ,  je ne suis pas sure que les gens mangeaient tous à leur faim , ce que confirme le témoignage d'A. D.N. Ce que décrit mon amie , c'est la dégradation , l'anéantissement d'une culture rurale plutôt harmonieuse ...

 

    Revenons à la  pauvreté et à la richesse . Le Boudha était-il  pauvre ? Et le Maharshi ? Est-ce que les notions de richesse et de pauvreté peuvent les atteindre ? .. Les Sannyasins qui parcourent les routes d'Inde en mendiant , cherchant Dieu , sont-ils pauvres ? Certaines personnes rétorquent : " oui , c'est facile de dire ça , parce que eux ils ont choisi de ne rien avoir "  . Eh oui ! le secret , le secret pour tout un chacun , c'est de choisir ce que nous sommes en train de vivre , à chaque instant ...  ( Donc , je me suis choisi  d'être aux prises avec une soeur  et une covoiturée légèrement culpabilisatrices sur les bords !! Et  c'est mon problème si ça m'agace : tout est neutre   )  Et puis ,  rien ne vous empêche d'aider quelqu'un qui estime ne pas avoir assez , à augmenter sa " richesse " ..  

 

     Et puisque je faisais allusion dans le chapitre précédent à un homme heureux rencontré en Inde - je vous mets le lien avec le chapitre qui le concerne dans ce blog au nom bizarre que j'ai tenu en 2010 pendant quatre mois 

http://avec-le-lievre-de-mars.over-blog.com/article-chapitre-41-un-homme-heureux-47029858.html 

 

 

 

 

 

 

commentaires